in

Un nouveau super-prédateur gigantesque découvert

Impression d'artiste de Simbakubwa kutokaafrika, qui vivait il y a 22 millions d'années. Crédits : Mauricio Anton

Une équipe de paléontologues annonce la découverte d’un nouveau super carnivore évoluant sur Terre il y a 22 millions d’années. Et mieux valait ne pas croiser sa route. Les détails de l’étude sont publiés dans le Journal of Vertebrate Paleontology.

Un monstre sorti du placard

Ce super-prédateur, nommé Simbakubwa kutokaafrika, vient d’être identifié au Musée national du Kenya. Une partie de sa mâchoire, son crâne et d’autres os y étaient en effet entreposés depuis plusieurs années. Mais ces ossements n’avaient jusqu’alors jamais fait l’objet d’une étude approfondie. C’est désormais chose faite. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la créature en jette. Cet animal, plus imposant qu’un ours polaire, se délectait probablement de gros herbivores. Tels que les ancêtres des hippopotames ou des éléphants.

Simbakubwa fut découvert il y a quelques décennies par des chasseurs de fossiles qui, à la base, cherchaient des traces d’anciens singes sur le site archéologique de Meswa Bridge, au Kenya. Ses ossements reposaient depuis dans un placard, rouvert il y a quelques semaines par Nancy Stevens et Matthew Borths, de l’Université de l’Ohio (États-Unis). « [Nancy] faisait le point sur tout ce qui avait été découvert à Meswa Bridge, lorsqu’elle ouvrit le tiroir avec les fossiles de Simbakubwa. Elle fut stupéfaite de voir un carnivore aussi gigantesque », explique Matthew Borths.

1,5 tonne et 2,4 mètres de long

D’après les premières analyses des os et des crocs (des canines de 10 centimètres de long) l’animal semble être mort alors qu’il n’était qu’un jeune adulte. Avec ses 1 500 kilos et ses 2,4 mètres du museau à la queue, la créature est probablement le plus grand mammifère carnivore terrestre jamais identifié. « Simbakubwa était un hyper-carnivore, ce qui signifie qu’il possédait des paires de dents spécialisées en forme de ciseaux qui auraient pu l’aider à trancher efficacement la viande », poursuit le chercheur.

Figuraient probablement au menu les anthracotheriidae – des parents des hippopotames – ou encore des mastodontes zygolophodontes, parents des éléphants.

mâchoire
Une mâchoire de lion comparée à celle de Simbakubwa. Crédits : Matthew Borths

Les raisons de la disparition de l’animal restent floues, mais les chercheurs ont leur hypothèse. Il y a plusieurs millions d’années, l’Afrique s’est en effet connectée à l’Eurasie, permettant ainsi à de nombreux autres carnivores de circuler. La concurrence a peut-être été un peu trop rude. Ajoutez à cela d’importants changements climatiques opérés à l’époque. Le soulèvement du Rift Est africain a modifié les régimes de précipitations, et les habitats forestiers clos ont commencé à devenir plus ouverts. Les populations de proies se sont dispersées, et les carnivores sont devenus plus vulnérables.

Source

Articles liés :

Un dinosaure « méga-carnivore » a parcouru l’Afrique australe il y a 200 millions d’années

Découverte d’un reptile carnivore marin qui vivait il y a 150 millions d’années

Les grands carnivores en très mauvaise posture

Un nouveau super-prédateur gigantesque découvert
noté 5 - 1 vote[s]