in

Construction : voici plusieurs surprenants concepts de briques écologiques

A gauche, une Aerobrick, au centre une brique de perlite et à droite, une brique dépourvue d'isolation. Crédits : Empa

Alors que le secteur de la construction est un des plus polluants et que le sable commence à devenir une ressource qui s’épuise, les professionnels doivent penser à l’avenir. Voici quelques initiatives intéressantes en matière de briques écolos !

Renouveler le secteur ?

Selon Alcor, le BTP produisait en France à lui seul pas moins de 343 millions de tonnes de déchets en 2004, soit 5,5 tonnes par habitant. Ceci n’est qu’un exemple, mais force est de constater qu’il s’agit ici de l’un des secteurs les plus polluants qui soient. Par ailleurs, lorsque l’on pense à ce secteur, la question du sable est posée. En effet, ce matériau – un des composants clés du béton – est devenu un produit globalisé qui pourrait pourtant devenir rare dans les années à venir. De plus, le béton se détériore en un demi-siècle seulement, et la question environnementale de son exploitation est bien présente.

Ces considérations poussent logiquement les chercheurs, sociétés du BTP et autres associations à réfléchir à des alternatives. Certains s’intéressent aux méthodes ancestrales (terre cuite), naturelles (chanvre) tandis que d’autres désirent utiliser des déchets – notamment plastiques – pouvant faire l’objet d’une valorisation.

béton
Le sable composant le béton est une ressource qui se raréfie !
Crédits : Wikipedia

Quelques concepts étonnants

Ellie Birkhead est une designer britannique passionnée par le recyclage. Dans le cadre de son projet baptisé Building The Local, celle-ci fabrique des briques avec des matériaux – récupérés localement – aussi variés que des bouteilles en verre, de la laine, du fumier, des cheveux, des centres de paille ou encore des graines usées issues d’une brasserie. Les briques sont par ailleurs produites dans la dernière briqueterie de la région de Chiltern Hills par le biais de méthodes anciennes. Par exemple, ces briques ne sont pas cuites mais séchées à température ambiante.

Des chercheurs sud-africains sont à l’origine d’un concept de briques assez incroyable. En effet, celles-ci sont fabriquées grâce à de l’urine. Également séchées à température ambiante, ces briques ne sont pas directement produites avec de l’urine, mais les scientifiques ont y ont prélevé les ions carbonates et calcium. Par le biais d’une réaction chimique qui demanderait davantage d’explications, le résultat prend la forme d’un ciment. Les chercheurs ont indiqué que la solidité de la brique reposait sur son temps de repos après formation, et que pas moins de 30 litres d’urine étaient nécessaires pour la production d’une seule unité !

En Argentine, la fondation EcoInclusión construit des maisons aux plus démunis. Or, une des ressources utilisées est une des plus préoccupantes en matière de pollution : les bouteilles plastiques. Celles-ci sont broyées jusqu’à obtenir un matériau proche du sable qui sera ensuite associé au ciment. Les bénévoles ont chiffré à 20 la quantité de bouteilles en plastique pour produire une brique.

Source

Articles liés :

Voici Hadrian X, le robot maçon aux 1 000 briques par heure !

Les briques de Lune seront faites de poussière

Des scientifiques ont créé le GraphCrete, un nouveau matériau associant le béton et le graphène !

Construction : voici plusieurs surprenants concepts de briques écologiques
noté 3 - 4 vote[s]