in

La première plante lunaire chinoise n’a pas survécu

Une première pousse de coton est récemment sortie de terre sur la Lune, une première. Crédits : Chongqing University

L’Administration spatiale nationale chinoise annonçait il y a quelques jours la pousse d’une première graine de coton sur la Lune. Un exploit inédit, malheureusement de courte durée. La petite plante germée n’aurait en effet pas survécu à la tombée de la nuit, et ses températures glaciales.

La Chine, qui évolue désormais sur la face cachée de la Lune, a fait les gros titres il y a deux jours après l’annonce d’une grande première : une graine de coton avait pris, nous dévoilant une jeune pousse. Cette graine avait donc survécu au voyage spatial, et semblait profiter de la faible gravité lunaire comme du rayonnement extraterrestre. L’exploit n’a malheureusement été que de courte durée. Lors d’une conférence de presse tenue hier (16 janvier), le chef de projet, Liu Hanlong, a expliqué que la plante n’avait pas survécu à la nuit.

Les nuits ne sont en effet pas douces, de l’autre côté de la Lune. À peine le soleil couché, les températures seraient tombées à moins 52 degrés Celsius dans la mini-biosphère, avant de continuer à chuter. L’atterrisseur n’ayant aucun mécanisme embarqué lui permettant de maintenir une température ambiante, la plante n’a donc pas tenu le coup – et les autres risquent de réagir de la même manière. Pourquoi ? Parce qu’elles n’étaient pas préparées.

Lune Chine
Sur la Lune, une graine de coton a commencé à germer il y a quelques jours, marquant une première historique. Malheureusement, la jeune pousse n’a pas survécu. Crédits : Administration spatiale nationale chinoise

Des écarts de températures trop brutaux

Sur Terre, à mesure que les jours raccourcissent et que les températures baissent, les plantes « sentent le vent tourner » et proposent à leurs cellules du sucre et d’autres produits chimiques. L’idée ? Abaisser le point de congélation de l’eau contenue à l’intérieur des cellules. Si des cristaux de glace se forment, les cellules peuvent en effet se retrouver déchiquetées. D’autres changements physiologiques et métaboliques sont opérés, toujours dans le but de tolérer le froid. Mais sur notre planète, des changements environnementaux progressifs permettent aux plantes de se préparer.

C’est pourquoi les gelées soudaines sont souvent fatales. Par ailleurs, le coton n’est pas particulièrement bien adapté au froid. Or, si les températures à la surface lunaire peuvent atteindre 100 °C la journée, elles peuvent aussi rapidement plonger à moins 173 degrés C la nuit. Ces écarts de températures ont donc probablement été trop brutaux pour ces jeunes pousses. Des cristaux de glace de sont probablement formés, déchiquetant les plantes de l’intérieur.

Cette jeune pousse va maintenant se décomposer progressivement. Étant scellée, elle ne contaminera pas l’environnement lunaire. Aucune des autres plantes de l’expérience ne semble par ailleurs avoir germé, et il reste aujourd’hui difficile de savoir si des œufs de mouches, également présents dans la charge utile, ont éclos.

Source

Articles liés :

La Chine diffuse de nouvelles images de l’autre côté de la Lune

Que souhaite découvrir la Chine en explorant l’autre côté de la Lune ?

Vidéo : les lunes de Jupiter face à la plus grande tempête du système solaire

La première plante lunaire chinoise n’a pas survécu
noté 4.3 - 3 votes