in

Levez les yeux au ciel, il y aura bientôt une comète visible à l’œil nu !

Crédits : Pixabay / skeeze

Tous les 5,4 ans, la comète 46P/Wirtanen se rapproche du Soleil, et forcément de la Terre. Déjà visible en ce début décembre avec une paire de jumelles, elle devrait en revanche pouvoir être visible à l’œil nu dans les prochains jours.

Le passage d’une comète est toujours un événement, mais une comète visible à l’œil nu, c’est le genre de spectacle céleste à ne vraiment pas manquer. L’objet 46P/Wirtanen, d’à peine plus d’un kilomètre de diamètre, qui traversait jusqu’alors la constellation de la Baleine, devrait atteindre le point de son orbite le plus proche de notre étoile (périhélie), ce mardi. La comète se positionnera alors à environ 1,05 unité astronomique du Soleil – soit environ 150 millions de kilomètres. Elle se rapprochera ensuite de notre planète le 16 décembre prochain, se plaçant à environ 11,6 millions de kilomètres de la Terre. Pour en profiter au maximum, braquez vos yeux entre les Hyades et les Pléiades, dans la constellation du Taureau, les 16 et 17 décembre prochain.

Visez une petite boule verte

Si tout se présente comme prévu, alors 46P devrait briller jusqu’à Noël (la pleine Lune rendra son observation compliquée le 22). Elle devrait alors apparaître sous un vert éclatant. Son coma – le nuage de particules qui entoure le noyau – contient en effet du cyanogène et du carbone diatomique, qui brillent en vert une fois ionisés par la lumière du Soleil. Et bien évidemment, comme pour toute observation astronomique, vous aurez beaucoup plus de chance de pouvoir observer le passage de l’objet en vous éloignant de la pollution lumineuse.

comète 46P Terre
Trajectoire orbitale de la comète 46P au cours de son approche en 2018. Crédits : Wikipedia

Pour vous donner un petit coup de pouce, notez que le site Time and Date vous propose une carte interactive du ciel nocturne vous permettant d’évaluer la position de la comète à chaque instant, que vous soyez dans l’hémisphère nord ou sud.

Les Géminides, aussi

On notera par ailleurs que la deuxième semaine de décembre marquait le début de la pluie de météores la plus importante de l’année – les Géminides. Vous remarquerez cette pluie céleste tous les mois de décembre, lorsque la Terre traverse les nuages de débris poussiéreux laissés par l’objet 3200 Phaethon (un vieil astéroïde, ou une comète éteinte). La poussière, attirée par notre planète, se consume alors en pénétrant dans l’atmosphère. C’est ainsi que naissent les « étoiles filantes ».

Pour les observer, mettez toutes les chances de votre côté. La pluie (120 météores par heure) atteindra son paroxysme dans la nuit du jeudi 13 au vendredi 14 décembre. Trouvez alors l’endroit le plus sombre possible et donnez à vos yeux environ 30 minutes pour s’adapter à l’obscurité. Allongez-vous ensuite sur le dos, et profitez.

Source

Articles liés :

Toute l’eau de la Terre ne viendrait pas des comètes, mais alors d’où ?

TESS capture des images incroyables d’une comète

Pluton pourrait être faite de millions de comètes

Levez les yeux au ciel, il y aura bientôt une comète visible à l’œil nu !
noté 4 - 3 votes