in

De récentes expériences montrent que les corbeaux peuvent créer des outils complexes !

Crédits : iStock

Les corbeaux calédoniens sont connus pour utiliser des outils dans le but de résoudre des problèmes (se nourrir, par exemple). Mais de récentes expériences démontrent un comportement plus complexe, jusqu’alors uniquement observé chez les humains et certains autres primates. Ces oiseaux seraient capables de créer des outils à partir de plusieurs composants.

Une étude a été menée sur le sujet par des chercheurs de l’Institut Max Planck d’ornithologie de Seewiesen, en Allemagne, et de l’Université d’Oxford (Royaume-Uni). Elle nous révèle aujourd’hui que les corbeaux calédoniens (orvus moneduloides) sont, à l’instar des humains et de certains grands singes, capables de créer des outils en combinant plusieurs composants, qui pris individuellement ne sont pas fonctionnels. «Nous voulions savoir à quel point ils sont inventifs, s’ils peuvent résoudre un problème nouveau qu’ils ne rencontrent généralement pas en assemblant des composants pour y parvenir, explique Auguste von Bayern, de l’Institut Max-Planck et principal auteur de l’étude publiée dans Nature. C’est vraiment tester leur capacité créative».

Dans le cadre de leur étude, les chercheurs ont dans un premier temps familiarisé huit corbeaux avec l’expérience : une boîte transparente avec à l’intérieur de la nourriture installée sur une petite piste. Le but, pour les corbeaux, était alors de se servir de bâtons en bois suffisamment longs pour pousser la nourriture le long de cette piste. Arrivée au bout, la nourriture était alors libérée de la boîte et offerte aux corvidés. Une fois le principe compris, les chercheurs ont ensuite placé les aliments hors de portée des premiers outils, et proposaient aux oiseaux des pièces combinables dispersées sur le sol. Toutes ces pièces pouvaient s’emboîter les unes dans les autres pour créer des outils plus longs.

Sur les huit oiseaux, quatre ont compris le problème et réussi à créer un outil à deux composants, leur permettant de récupérer la nourriture. Après plusieurs essais concluants, les chercheurs ont ensuite placé la nourriture hors de portée d’un outil à deux composants. Sur les quatre corbeaux restants, seul un oiseau a finalement compris et fabriqué un outil à trois ou quatre composants. Même s’il ne s’agit ici que d’un oiseau sur les huit présentés au départ, ces résultats «correspondent et dépassent les preuves actuelles de cette capacité chez les primates non humains», écrivent les chercheurs.

«Il n’est pas surprenant que les chimpanzés puissent faire des choses semblables aux enfants humains, explique en effet le chercheur sur le site EurekAlert. Mais trouver de tels exploits chez des parents éloignés suggère qu’ils ont développé leurs capacités cognitives de manière indépendante». Rappelons que si les enfants humains commencent à utiliser des outils simples vers l’âge de 18 mois, ils ne fabriquent de nouveaux outils plus complexes que vers l’âge de cinq ans.

Articles liés : 

Les corbeaux, ces nouveaux collecteurs de déchets dépolluent le parc du Puy du Fou

Pourquoi certains corbeaux copulent-ils avec des cadavres ?

Les corbeaux de Nouvelle-Calédonie sont capables reproduire des objets de mémoire

De récentes expériences montrent que les corbeaux peuvent créer des outils complexes !
noté 3 - 1 vote