in ,

Et si l’acné permettait aux ados d’avoir de meilleures notes à l’école ?

Crédits : Flickr / Caitlin Regan

Selon un duo d’économistes, cette maladie chronique de peau survenant souvent à l’adolescence favoriserait la réussite scolaire. Si l’étude peut évidemment faire sourire, les deux auteurs sont quant à eux on ne peut plus sérieux !

L’acné est tout simplement un des problèmes de santé les plus répandus dans le monde. Touchant le plus souvent les jeunes de 15 à 19 ans, il s’agit souvent d’un sujet à moqueries en milieu scolaire. Il représente un poids sur les épaules de bon nombre d’adolescents durant cette période plutôt délicate de leur jeunesse.

Deux économistes américains, à savoir Hugo M. Mialon (Emory University) et Erik Nesson (Ball State University) affirment que malgré ses désagréments, l’acné est source de bonne nouvelle pour les adolescents. Selon une étude parue dans le Journal of Human Capital en 2017 puis réactualisée le 21 juin 2018, cette maladie de peau favoriserait les bons résultats à l’école !

Le duo a étudié les données provenant d’une enquête nationale portant sur une durée de 10 ans, incluant des dizaines de milliers d’adolescents (et de jeunes adultes) vivant aux États-Unis. Les questions portaient notamment sur le mode de vie des interrogés, leurs activités, leur santé ainsi que leur état psychologique.

Or, les auteurs de l’étude ont corrélé le fait d’avoir de l’acné et une hausse significative des notes aux examens d’anglais, de sciences, de mathématiques ou encore d’histoire. Ces derniers ont également déclaré que l’acné favorisait la réussite au niveau Licence, dont la durée est de 4 ans aux États-Unis (3 ans en France).

Afin d’expliquer leur conclusion, les économistes ont déclaré que les adolescents ayant de l’acné avaient davantage de problèmes d’estime de soi, et étaient moins ancrés dans la vie sociale. Cette situation les pousserait alors à rester chez eux et à redoubler d’efforts en ce qui concerne leurs études. De plus, ceux-ci sont moins présents dans les équipes sportives à l’université, mais très bien représentés au niveau des activités davantage intellectuelles.

Enfin, ceci serait selon les meneurs de l’étude d’autant plus vrai pour les filles – plus exposées au manque d’estime de soi – ainsi que pour les garçons de type caucasien ou asiatique, chez qui l’acné est très visible.

Sources : Phys.OrgFutura Sciences

Articles liés :

Pourquoi l’acné touche-t-elle certaines personnes et pas d’autres ?

3 technologies qui peuvent donner une seconde jeunesse à votre peau

Cosmétique : la bave d’escargot fait de plus en plus d’adeptes

Et si l’acné permettait aux ados d’avoir de meilleures notes à l’école ?
Notez cette actu