in ,

Des centaines de manchots momifiés retrouvés en Antarctique

Des centaines de pingouins momifiés retrouvés en Antarctique. Source : Gao et al

Une équipe de chercheurs annonce la découverte, sur la péninsule de Long en Antarctique, de centaines de carcasses de manchots Adélie (Pygoscelis adeliae) momifiées. Toutes ces morts auraient été enregistrées à deux reprises, il y a environ 750 et 250 ans.

La découverte, macabre (10 à 15 carcasses par mètre carré), témoigne «d’anomalies climatiques extrêmes». Des pluies abondantes couplées à une très forte humidité, ont probablement entraîné la momification de centaines de manchots Adélie, particulièrement sensibles au climat. C’est du moins ce que suggèrent des spécialistes chinois et australiens dans le Journal of Geophysical Research: Biogeosciences.

En cas d’inondations particulièrement sévères, l’eau peut en effet transporter les corps noyés des manchots jusqu’à une crevasse, où ils peuvent se retrouver couverts par les sédiments. Problème : ces épisodes pluvieux devraient normalement s’intensifier à mesure du réchauffement de la planète.

Une mauvaise nouvelle donc, pour une population d’oiseaux déjà sujette à une forte mortalité. «Comme ces conditions atmosphériques correspondent à des observations actuelles et devraient se poursuivre si le changement climatique perdure, les événements de mortalité révélés dans cette étude pourraient devenir une menace croissante pour les manchots», peut-on lire dans l’étude. «Ces cimetières se composent de momies déshydratées bien conservées, pour la plupart intactes ou partiellement intactes, avec une structure squelettique, une peau et des plumes», poursuivent les chercheurs, qui notent que «la plupart des carcasses sont des poussins».

Ceux-ci, encore en croissance, ne développent en effet pas suffisamment de plumes imperméables, ce qui les rend particulièrement sensibles aux variations climatiques.

Un bébé manchot momifié. Source : Gao et al

Malgré ces menaces environnementales, notons tout de même que l’espèce n’est pas considérée comme étant en voie de disparition. De nombreuses colonies subsistent en effet sur le continent Antarctique. Rappelons également qu’il y a quelques mois, une équipe de chercheurs annonçait la découverte d’une “supercolonie” de manchots Adélie. Plus d’1,5 million d’oiseaux se trouveraient en effet nichés dans les Danger Islands.

Source

Articles liés : 

Environ 90% des manchots de cette colonie ont disparu, et personne ne sait pourquoi

Un selfie tout droit venu de l’Antarctique : deux manchots empereurs capturent une courte vidéo d’eux-mêmes

Les premiers manchots ont-ils côtoyé les dinosaures ?

Des centaines de manchots momifiés retrouvés en Antarctique
noté 4 - 1 vote