in

Quelle est cette étrange créature retrouvée échouée en Namibie ?

Crédits : Nambian Dolphin Project / Nouvelles Caters

Il y a quelques jours, le cadavre d’une mystérieuse créature marine de 6 mètres de long était retrouvé échoué en Namibie, divisant les experts quant à savoir si les restes appartenaient à une baleine ou à un dauphin. Après analyses, il s’agirait d’une espèce de baleine tout à fait unique, qui n’avait pas été vue en Namibie depuis 18 ans.

Baleine ou dauphin ? Après avoir mesuré le corps et analysé la forme de la tête, les chercheurs ont tranché : la créature est une baleine à bec de Cuvier (Ziphius cavirostris). Celle-ci n’avait pas été vue en Namibie depuis 2000, selon Simon Elwen, du projet Namibian Dolphin. « J’ai été très surpris », explique-t-il au Daily Mail. « Ces animaux sont rarement vus dans l’eau, alors les voir sur terre est très unique ». Le spécimen en question mesurait ici 6 mètres, mais certaines baleines peuvent atteindre les 7 mètres de long et peser jusqu’à 3 090 kg.

La raison pour laquelle on ne les voit pas souvent ? La baleine à bec de Cuvier fait partie de ces cétacés dits « grands plongeurs », comme le cachalot. En 2014, l’espèce battait d’ailleurs le record de plongée de tous les mammifères connus, détenu auparavant par l’éléphant de mer. Des chercheurs américains s’étaient en effet intéressés à plusieurs individus évoluant dans l’océan Pacifique au large de Los Angeles. Pour mieux étudier leurs déplacements, les chercheurs avaient fixé sur la queue de huit baleines une balise de type Argos, capable de retransmettre à un satellite leur position, le début et la fin de leur plongée ainsi que sa profondeur.

baleine à bec
Crédits : iStock

Après des centaines d’enregistrements, il est apparu que la moyenne des plongées était d’une heure pour profondeur de 1 400 mètres. À la surprise des chercheurs, un des enregistrements a révélé qu’un individu avait largement battu le record de profondeur connu en atteignant 2 992 mètres, tandis qu’un autre avait aussi fait une apnée record de 2 h 17.

Quant à savoir ce qui a causé la mort de cette baleine, les chercheurs s’interrogent encore. Le cadavre était en effet trop décomposé pour le déterminer. L’équipe a donc recueilli des échantillons pour tenter d’en savoir plus sur la vie et la mort de l’animal.

Source