in

Mars : La “Big Fucking Rocket” de SpaceX pourrait être mise en orbite dès 2020 !

Crédits : SpaceX

Si le lancement réussi du Falcon Heavy a fait les manches il y a quelques semaines, sachez que SpaceX a déjà les yeux tournés vers un autre objectif : celui d’aller sur Mars. Mais pour ce faire, il faut construire une fusée équipée d’un vaisseau. Les travaux sont déjà en cours, et SpaceX espère même une première mise en orbite dès 2020.

Outre son génie, Elon Musk est réputé pour ses déclarations audacieuses. En 2002, il fondait SpaceX avec l’intention de rendre le vol spatial abordable grâce à des fusées entièrement réutilisables. En avril 2014, son entreprise récupérait avec succès le premier étage du Falcon 9. Aujourd’hui l’entreprise a fait du chemin, en témoigne l’incroyable lancement du Falcon Heavy en février dernier. Bien sûr, tous ces efforts servent un but bien précis : celui d’aller sur Mars. Et pour ce faire, SpaceX compte s’appuyer sur sa BFR – ou Big Fucking Rocket – la plus grande et la plus grosse fusée jamais construite. La question est aujourd’hui de savoir ceci : quand cette fusée sera-t-elle prête ?

Le sujet a récemment été évoqué lors d’une interview entre Musk et le célèbre scénariste Jonathan Nolan, tenue à Austin au Texas. Au cours de l’entretien, Musk a réitéré ses déclarations antérieures selon lesquelles les vols d’essai commenceraient en 2019, et qu’un premier lancement orbital de la BFR aurait lieu d’ici 2020. Un calendrier a priori optimiste, mais pas invraisemblable. À l’heure actuelle, les déclarations antérieures de Musk selon lesquelles le premier vol en équipage sera effectué en 2024 semblent toujours d’actualité.

« Les gens me disent que mes chronologies ont toujours été optimistes », explique Musk. « Ce que je sais actuellement, c’est que nous sommes en train de construire le premier navire destiné à aller sur Mars ou en mission interplanétaire, et je pense que nous serons bientôt en mesure de faire des vols courts, probablement dans la première moitié de l’année prochaine ».

Pour visualiser le mastodonte, imaginez une gigantesque fusée composée de deux étages. Une fois le vaisseau spatial lancé, le deuxième étage se détacherait et utiliserait ses propulseurs pour se placer en orbite autour de la Terre. Le premier étage reviendrait de son côté sur sa rampe de lancement, le temps de prendre un peu de carburant pour ensuite retourner ravitailler le vaisseau déjà en orbite. Celui-ci tirerait à nouveau ses propulseurs et ferait ensuite le voyage vers Mars avec sa charge utile et – éventuellement – son équipage. Si une grande partie de la technologie et des concepts ont déjà été testés et développés avec le Falcon 9 et le Falcon Heavy, la BFR se distingue en revanche de tout ce qui a déjà été construit jusqu’à présent.

Elle sera déjà beaucoup plus grande – 106 mètres de haut pour 9 mètres de diamètre – et aura beaucoup plus de poussée : elle transportera 110 tonnes de propergol. Elle sera en mesure de transporter une charge utile beaucoup plus grande d’environ 150 tonnes, presque deux fois et demie la charge utile du Falcon Heavy.

De son côté, le Space Launch System (SLS), qui est le moyen proposé par la NASA pour se rendre sur Mars, devrait également effectuer son premier vol en 2019. En revanche, le premier voyage interplanétaire vers Mars ne devrait pas avoir lieu avant 2033. Donc, si les délais d’Elon Musk sont tenus, SpaceX devrait pouvoir se rendre sur Mars avant la NASA.

Source

Mars : La “Big Fucking Rocket” de SpaceX pourrait être mise en orbite dès 2020 !
Notez cette actu