in

La découverte de 15 nouvelles planètes vient d’être confirmée, dont une « super-Terre » qui pourrait abriter de l’eau liquide

Crédits : NASA/JPL-Caltech

Une équipe de recherche dirigée par Teruyuki Hirano, du Département des sciences de la Terre et des planètes de l’Institut de technologie de Tokyo, validait il y a quelques jours la découverte de 15 nouvelles exoplanètes en orbite autour de naines rouges.

Les résultats, publiés sous la forme de deux articles dans The Astronomical Journal, sont basés sur de nouvelles données récoltées par la deuxième mission K2 de Kepler. Des observations de suivi ont ensuite été faites au sol avec le télescope Subaru à Hawaii, et le Nordic Optical Telescope (PAS) en Espagne. Parmi ces étoiles, l’une des plus brillantes – K2-155 – se trouve à environ 200 années-lumière de la Terre. Il y aurait autour de cette naine rouge trois super-terres en orbite, légèrement plus grandes que notre propre planète. De ces trois super-Terres, la planète la plus à l’extérieur, K2-155d, possède un rayon de 1,6 fois celui de la Terre et pourrait être dans la zone habitable de son étoile hôte.

En se basant sur des simulations climatiques tridimensionnelles, les chercheurs expliquent par ailleurs que K2-155d pourrait potentiellement avoir de l’eau liquide en surface. « Dans nos simulations, l’atmosphère et la composition de la planète sont supposées être semblables à la Terre, mais il n’y a aucune garantie que ce soit le cas », déclarent les scientifiques. On s’en contentera. Une estimation plus précise du rayon et de la température de l’étoile K2-155 sera nécessaire pour conclure définitivement si K2-155d est habitable ou non.

Les naines rouges ont souvent été délaissées par les chasseurs d’extraterrestres, qui pensaient que les planètes en orbite n’offraient pas les conditions favorables à l’apparition de la vie. Pourtant, ces étoiles, parmi les plus vieilles et les plus sombres, se révèlent en nombre. Elles s’avèrent être bien plus nombreuses que les étoiles de la taille de notre Soleil – près de 75 % des étoiles de notre Galaxie. C’est pourquoi les astronomes se penchent de plus en plus dessus.

Il pourront bientôt s’appuyer sur le satellite TESS, dont le lancement est prévu pour le mois d’avril prochain. On espère alors que davantage de planètes seront découvertes. « TESS devrait trouver de nombreuses planètes candidates autour d’étoiles brillantes plus près de la Terre », note Teruyuki Hirano. « Cela facilitera grandement les observations de suivi, y compris l’étude des atmosphères planétaires et la détermination de l’orbite précise des planètes ».

Source

La découverte de 15 nouvelles planètes vient d’être confirmée, dont une « super-Terre » qui pourrait abriter de l’eau liquide
noté 5 - 1 vote