in

Pourquoi les sels minéraux sont-ils indispensables à notre corps ?

Crédits : iStock

Les sels minéraux et autres oligo-éléments sont des composants de l’organisme d’origine minérale. Cuivre, calcium ou encore fer, ces éléments chimiques sont plus d’une vingtaine à être essentiels au bon fonctionnement de notre corps. Un apport réduit est suffisant, mais des carences existent.

L’organisme ne produit pas lui-même ces composants d’origine minérale issus de l’érosion des roches. En effet, bien qu’il existe des compléments alimentaires, la majeure partie de ces sels minéraux et oligo-éléments proviennent de l’eau et de l’alimentation. Une vingtaine de ces composants sont indispensables au bon fonctionnement de notre corps : le calcium, le sodium, le phosphore, le magnésium, le cuivre, le fer, le zinc, le potassium, l’iode, le sélénium, le fluor, etc.

Leur teneur dans l’organisme ne dépasse guère 4 % du poids total, ce qui peut paraître dérisoire en sachant que les doses journalières préconisées se situent rarement au-dessus du gramme pour chaque composant. Il y a tout de même quelques exceptions comme le sodium (6 g par jour) ou encore le potassium (2 g par jour). Concernant les oligo-éléments également d’origine minérale, leur teneur indispensable est seulement présente sous forme de traces, citons par exemple le sélénium (55 microgrammes par jour).

Selon le site d’actualité médicale Caducee, ces minéraux ont des rôles nombreux et variés tels que la constitution de l’ADN de nos cellules (phosphore), fabriquer l’hémoglobine transportant l’oxygène dans le sang (fer), un bon fonctionnement de la glande thyroïde (iode), l’élaboration des hormones et des enzymes, un bon traitement des glucides, lipides, protéines et autres vitamines ou encore une bonne excitabilité neuromusculaire afin d’éviter les crampes. Un des composants les plus essentiels n’est autre que le magnésium qui intervient dans pas moins de 300 réactions biochimiques.

Crédits : Pexels

Comme l’indique l’enquête Suvimax (Supplémentation en vitamines et minéraux antioxydants) menée sur environ 13 000 volontaires entre 1994 et 2003 par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM), les minéraux ne sont pas assez présents sur la table des Français. Si l’on en croit cette étude, un quart de la population manque de fer et 8 % des adultes ont un déficit en magnésium et en zinc. Un manque de magnésium peut se traduire par des insomnies, des nausées ou de la fatigue alors qu’un manque de zinc conduirait à des retards de croissance chez l’enfant et une vulnérabilité face aux infections.

Les nutritionnistes savent comment régler ce genre de problème. Il s’agit de manger des fruits et légumes tous les jours et préférer les céréales complètes. D’autres solutions existent comme les cures d’eau minérale et d’autres compléments alimentaires comme le magnésium ou la spiruline, de préférence avec l’avis d’un médecin.

Sources : Science & VieCaduceeLa Nutrition

Notez cet article