in

La promesse un peu folle (mais géniale) d’Elon Musk faite à l’Australie

Crédits : iStock

Elon Musk, fondateur de SpaceX, PDG de Tesla Motors et inventeur de l’Hyperloop, promet à l’Australie-Méridionale de réparer son réseau électrique en cent jours seulement, faute de quoi, il fournira le système gratuitement.

Depuis septembre, l’État australien de l’Australie du Sud subit une série de coupures de courant qui a déclenché un débat politique féroce sur la dépendance de l’État aux énergies renouvelables. Les coupures y sont récurrentes, mais le problème a empiré au point de parler de « crise énergétique ». Habitué des défis, Elon Musk a récemment voulu apaiser les tensions en proposant tout simplement de régler le problème énergétique en faisant une promesse un peu folle : celle d’équiper la région d’une ferme de batteries dont la puissance totale atteint les 100 MW (le minimum nécessaire pour que l’Australie-Méridionale ne subisse plus de coupures d’électricité), le tout en seulement cent jours. Et si ce délai n’est pas respecté, Elon Musk affirme qu’il le fera gratuitement.

L’offre officielle a été faite par le vice-président de Tesla pour les produits énergétiques Lyndon Rive lors d’une rencontre avec les politiciens australiens cette semaine et rendue publique sur Twitter par Elon Musk lui-même :

L’Australie du Sud est l’une des régions les plus ensoleillées et les plus venteuses d’Australie qui est à ce jour le pays le plus grand consommateur d’énergie renouvelable. Mais ces énergies ne délivrent pas d’électricité toute l’année puisque celle-ci ne peut être stockée. Les centrales produisent à la demande et quand elles dépassent leur capacité de production, certaines zones sont privées d’énergie. Pour cette raison, l’approvisionnement en électricité ne correspond pas toujours avec les périodes de forte demande, ce qui peut conduire à des pannes d’électricité pendant les périodes climatiques extrêmes telles que les canicules. Les fermes de batteries Powerwall 2 de Tesla permettraient de pallier le problème en stockant l’électricité pour la redistribuer intelligemment au moment où les centrales atteignent leur pic de production. Elles prennent ainsi le relais en attendant que le pic se termine.

Pour Elon Musk, l’ensemble du projet (une valeur estimée à 25 millions $ US) pourrait être bouclé en seulement cent jours. Satisfait ou remboursé, littéralement, puisque si l’entreprise ne rentre pas dans les délais, Musk prévoit d’installer la centrale gratuitement. D’autres enseignes sont sur le coup comme ARENA (l’Agence australienne de l’énergie renouvelable) ou encore la société Clean Energy Finance Corp. Mais lorsque vous obtenez une garantie de remboursement de la part de l’homme qui fait atterrir ses fusées, qui prévoit de voyager à 1 000 km/h en train ou qui promet d’envoyer des hommes sur Mars, vous devriez sérieusement considérer la question.

Source