in

Le temps d’incubation des oeufs de dinosaures pourrait avoir joué un rôle dans leur disparition

Crédits : Pixabay

Une nouvelle recherche suggère que les œufs de dinosaures non aviaires mettaient de 3 à 6 mois pour éclore. Une incubation prolongée qui aurait joué un rôle dans leur disparition à la fin de la période du Crétacé, il y a 65,5 millions d’années.

Des chercheurs de l’université de Floride, du musée américain de l’histoire naturelle et de l’université de Calgary ont examiné les rares fossiles d’embryons de dinosaures et ont découvert que la période d’incubation des dinosaures non aviaires était beaucoup plus longue que prévu. Alors que les précédentes hypothèses suggéraient que l’incubation des dinosaures était plus proche de celle des oiseaux, cette nouvelle étude suggère que les œufs des dinosaures non aviaires mettaient de 3 à 6 mois pour éclore, une incubation prolongée qui aurait joué un rôle dans leur disparition en affectant la capacité des dinosaures dans leur concurrence avec l’apparition plus rapide des oiseaux, des reptiles et des mammifères qui a suivi l’extinction de masse il y a 65 millions d’années.

Les scientifiques pensaient auparavant que la période d’incubation des dinosaures était semblable aux oiseaux actuels avec des œufs couvés entre 11 à 85 jours. Mais une analyse de la dent fossilisée de deux embryons de dinosaures ornithischiens, le Protoceratops (un dinosaure de la taille d’un cochon) et un Hypacrosaurus (un grand dinosaure à bec de canard) en attestent le contraire. Après avoir scanné les dents embryonnaires des deux dinosaures par tomodensitométrie, les chercheurs ont ensuite utilisé un microscope pour analyser les patterns des lignes « von Ebner » qui sont présentes dans les dents de tous les animaux, humains inclus. Ces marques ont une évolution quasi quotidienne. En d’autres termes, il suffit de compter le nombre de marques pour déterminer le nombre de jours « vécu » par l’embryon.

En usant de cette méthode, les scientifiques ont déterminé que les embryons des Protoceratops avaient 3 mois quand ils sont morts et que les embryons de l’Hypacrosaurus avaient 6 mois. L’incubation de ces dinosaures non aviaires est donc plus proche des reptiles, ce qui sous-entend que les oiseaux ont évolué plus rapidement lorsqu’ils ont bifurqué des dinosaures. Cette incubation plus longue que prévue aurait été un sacré désavantage dans des circonstances environnementales difficiles telles que la chute d’un astéroïde il y a 65,5 millions d’années et les conditions environnementales hostiles qui en ont résulté. Les dinosaures non aviaires n’étaient donc pas armés pour survivre à de telles conditions contrairement aux amphibiens, aux oiseaux, aux mammifères et autres reptiles.

Source

Le temps d’incubation des oeufs de dinosaures pourrait avoir joué un rôle dans leur disparition
Notez cette actu