in

Découverte de 11 mini-galaxies… en fuite !

galaxies
Source : Hubble Heritage / NASA / ESA

Parmi 200 nouvelles galaxies elliptiques compactes, deux astronomes, dont un chercheur de l’IRAP (Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie) ont découvert des minigalaxies en fuite. Ce sont en réalité des restes de galaxies plus grandes qui ont perdu la plupart de leurs étoiles et qui ont été catapultées pour rejoindre le vide intergalactique. De tels objets sont extrêmement rares, puisqu’à ce jour un seul avait été observé !

Les galaxies elliptiques compactes ont une taille et une masse typiquement 100 fois moins importantes que les galaxies comme la Voie Lactée. On les trouve habituellement au sein d’amas de plusieurs galaxies et elles étaient initialement le sujet d’étude de ces deux chercheurs.

Les théoriciens pensaient que les mini-galaxies ne pouvaient se trouver qu’à proximité de galaxies plus grandes, puisqu’elles proviendraient du dépouillement de ces dernières lors d’une interaction avec une galaxie encore plus imposante. Pourtant, ces « déserteuses » ont été retrouvées bien loin de tout autre amas ou galaxie.

Une interaction à trois corps, suivie d’un catapultage

Les chercheurs se sont interrogés sur l’existence de ces mini-galaxies solitaires. Un indice leur a donné la clé : la vitesse de ces corps est beaucoup plus importante que celle de leur consœur située dans un amas. D’après eux, la présence de ces mini-galaxies errant dans le vide intergalactique à une vitesse supersonique ne peut être due qu’à un catapultage d’une galaxie elliptique géante.

Le mécanisme serait donc le suivant :

– décrochage d’un petit nombre d’étoiles d’une galaxie elliptique compacte par l’interaction d’une autre galaxie plus grande, créant ainsi une mini-galaxie qui reste en orbite autour de sa galaxie mère.

– arrivée d’une galaxie elliptique géante dans le système : celle-ci va catapulter la mini-galaxie à une vitesse d’environ 10 millions de kilomètres par heure (2500 km/s) et l’envoyer loin de son origine. Quant à la première galaxie, elle est absorbée par sa grande sœur.

Vue d'artiste du catapultage (C) ESA/Hubble, Andrey Zolotov (artwork)
Vue d’artiste du catapultage d’une mini-galaxie par une galaxie elliptique géante
Crédits : ESA/Hubble, Andrey Zolotov (artwork)

Cette découverte est un succès remarquable des Observatoires Virtuels grâce auxquels les données provenant des grands relevés astronomiques sont rendues accessibles à l’ensemble de la communauté des chercheurs et permettent, par l’exploitation et l’analyse de ces données, des découvertes jamais anticipées.

Sources : CNRS, Futura-Sciences