in

Synesthésie, quand des personnes visualisent la musique !

Crédits : Pixabay / Noah_Haggerty

La plupart des personnes entendent simplement la musique. D’autres en revanche ont des visions intégrant des couleurs, des lettres ou encore des formes. L’audition est alors combinée à un autre sens, un phénomène nommé synesthésie.

La synesthésie désigne d’une manière générale un phénomène neurologique non-pathologique par lequel deux ou plusieurs sens sont bibassociés, c’est à dire associés de manière durable. Ainsi, si nous évoquerons principalement la relation entre l’ouïe et l’apparition de formes, lettres ou couleurs, il faut tout de même savoir que cela peut concerner d’autres sens tels que l’odorat ainsi que la vue.

Selon une étude de l’Université d’Édimbourg publiée en 2008, une personne sur 23 est capable de synesthésie, ce qui est loin d’être négligeable ! L’origine de la synesthésie est en partie génétique et héréditaire, transmise via certains chromosomes. Cette capacité apparaît dès la naissance de la personne, qui est alors considérée comme « synesthète ».

Voir certains accords en jaune ou d’autres en bleu, associer ces mêmes sons à des parfums ou autres, cela paraît incroyable, surtout que l’être humain est bien doté d’un organe dédié à chaque sens ! Selon la science, le nombre de connexions entre les différentes régions sensorielles serait déterminant. Par exemple, de plus importantes connexions entre les régions dédiées à la vue et à l’ouïe pourraient signifier la présence du don de synesthésie chez une personne.

Il y aurait également la question de l’influence de l’intensité de ces connexions neuronales, qui seraient alors excessivement développées chez les synesthètes. Ainsi, les régions sensorielles seraient en quelque sorte hyperconnectées entre elles, contenant bien plus de synapses que d’ordinaire. Cela revient à dire que certaines zones sensorielles en activeraient d’autres de manière automatique !

Le premier cas de synesthésie pourrait avoir été repéré en 1710 par le docteur Thomas Woolhouse (1650-1734), ophtalmologiste du roi d’Écosse Jacques II. L’intéressé aurait décrit le cas d’un jeune homme aveugle parvenant à percevoir des couleurs en écoutant des sons.

Source