in

Les singes aussi se servent de fils dentaires pour se nettoyer les dents

Capture vidéo Youtube

On connaissait déjà la capacité de certains singes à utiliser des outils dans le but de se nourrir. Mais l’observation de la nature dans ce domaine réserve encore quelques surprises. Certains ont en effet été surpris en train de se nettoyer les dents après un bon repas, en improvisant du fil dentaire.

Il y a quelques années, une équipe de scientifiques de l’unité de primatologie de l’Université de Kyoto observait en effet des macaques crabiers (Macaca fascicularis), en Thaïlande, grimper sur la tête des visiteuses, non pour mendier de la nourriture, mais pour arracher quelques cheveux qu’ils emportaient. Ils les utilisaient ensuite comme s’il s’agissait de fil dentaire pour se nettoyer les dents. Les macaques japonais, de leur côté, utilisent leur propre fourrure. Il semblerait que le macaque à longue queue (Macaca fascicularis umbrosus) des îles de Grand Nicobar, un archipel dans l’est de l’océan Indien, fasse également de même. Ici pas de cheveux humains, ni de fourrure, mais des plumes d’oiseaux, des fibres de noix de coco ou de simples brins d’herbe sont utilisés pour se curer les dents.

Pour tenter d’en apprendre davantage sur les habitudes alimentaires de ces macaques, Honnavalli Kumara et son équipe, du Centre Sálim Ali d’ornithologie et d’histoire naturelle de Coimbatore, en Inde, ont en effet suivi une vingtaine de ces primates autour d’un petit village côtier de l’île. Beaucoup d’aliments ingérés par ces macaques sont épineux, visqueux, ou poilus. Pour se débarrasser de ces enduits non comestibles, les primates ont tout d’abord été observés en train de laver leurs aliments dans des flaques d’eau, ou de les envelopper dans des feuilles pour ensuite les frotter. Ils enveloppent également certains aliments dans des feuilles, des morceaux de tissus ou de plastique pour transporter leur nourriture.

Pour certains aliments, comme les noix de coco, les macaques ont également été vus en train de taper les coquilles sur une surface dure comme un rocher ou un morceau de béton, dans le but de pouvoir les consommer. Ils ont été aperçus en train de battre les buissons avec leurs mains pour déranger les insectes cachés l’intérieur, attrapant ceux qui s’envolaient ou tombaient au sol. Tout ceci n’est très surprenant en soi ; les macaques s’adaptent bien aux paysages dominés par l’Homme, où ils ont tendance à manipuler davantage les objets pour arriver à leurs fins.

Après avoir mangé, les macaques adultes (9 sur les 20 observés) ont, plus surprenant cette fois-ci, été surpris en train de nettoyer leurs dents. Ils utilisaient pour ce faire une variété de matériaux : une aiguille d’arbre, une plume d’oiseau, un brin d’herbe, une fibre de noix de coco, ou encore un fil de nylon, ou métallique.

Source