in

Quelles sont les dernières innovations au niveau des échographies ?

Crédit : Frombonusmomtobiomom

On parle souvent d’échographie dans le cadre d’une grossesse. Outre l’aspect émotionnel que revêtent ces moments pour les parents, il est surtout question ici de mettre l’imagerie médicale au service de la famille pour suivre la croissance du fœtus et détecter les anomalies éventuelles. Et les applications de cette technologie prisée pour les diagnostics et les chirurgies écho-guidées deviennent toujours plus nombreuses au fur et à mesure que les innovations technologiques paraissent.

La télé-échographie

Lorsque des patients sont isolés à cause de la désertification médicale, la télé-consultation et la télé-expertise peuvent apporter une solution. Cet outil en plein développement (et en plein avènement, il faut le dire aussi) permet à un médecin spécialisé de manipuler à distance une sonde liée à un bras articulé. Dans le cadre de cette télé-échographie robotisée, le médecin peut donc non seulement réaliser, mais aussi interpréter l’examen.

Toujours plus de précision

L’échographe moderne se veut de plus en plus fiable et précis. Cela passe plus particulièrement par une image en haute résolution permettant par exemple de voir ce qui se passe sous la peau dans le cadre d’un examen dermatologique par exemple pour la détection d’un cancer de la peau. En utilisant du produit de contraste en intraveineuse, les tissus pathologiques deviennent plus facilement repérables.

L’utilisation des ondes à haute fréquence (50 MHz) permet d’aller encore plus loin dans le diagnostic. En ophtalmologie, cela permet d’étudier précisément une cornée ou des glaucomes. Mais cela trouve aussi son usage au niveau de l’obstétrique lors des débuts de la grossesse.

Une avancée majeure tient aussi à la réduction de procédures invasives telles que la biopsie. À l’aide des ondes à haute fréquence, l’élastographie permet l’étude des lésions tumorales hépatiques ou mammaires.

Du matériel réduit en taille, mais toujours plus efficace

Parmi les nombreuses innovations dans le domaine de l’échographie, on compte notamment l’échographe portable Orcheo Lite de la firme parisienne Sonoscanner qui propose des échographes à destination de tous les professionnels de la santé aussi bien en France qu’à l’étranger. Cet échographe portable pensé et fabriqué à 100 % dans l’Hexagone est le premier dans son genre. Il a l’avantage de combiner « la précision des appareils classiques et la facilité d’utilisation des matériels compacts ». Malgré son poids plume (cinq kilogrammes, il offre en effet une image en haute résolution et effectue des relevés au dixième de millimètre).

Les sondes d’échographie s’offrent aussi un plus petit format permettant des examens intraviscéraux (avec des endoscopes prévus à cet effet) ou intravasculaires. Cela s’avère particulièrement utile en cas de sténose, notamment pour déterminer la taille et la nature de cette dernière. Avec cette technique, il devient possible d’étudier des artères coronaires dont le diamètre ne dépasse pas 2 à 5 mm.

Attention aux dérives

Échographie en 3D réalisée à la trentième semaine. Crédit : Frombonusmomtobiomom

Une autre innovation se trouve être la possibilité de faire des échographies en 3D, voire en 4 D (dynamique). Si l’échographie classique en 2D est étrange, les échographies 3D peuvent être réalisées par un professionnel pour vérifier s’il y a effectivement une anomalie. Mais de nombreuses sociétés privées se lancent dans ce business et proposent aux parents des souvenirs en 3D du fœtus. Bien que ces pratiques semblent attrayantes aux parents toujours plus motivés à voir leur progéniture, cela tient souvent plus du commercial que du médical et cela n’est pas sans danger. Une meilleure résolution est permise par l’utilisation d’ultrasons plus puissants, mais plus l’exposition est longue, plus cela représente des risques pour le fœtus. Certaines parties clés (comme le profil, la face ou les organes génitaux) sont surexposées fœtus aux effets biologiques de ces rayonnements.

Sources : Vulgaris-Medical ; Thema-Radiologie ; LaDépêche