in

Method-1, l’incroyable robot sorti d’Avatar qui se rendra dans la zone irradiée de Fukushima

Crédits : Capture vidéo

En Corée du Sud, une entreprise spécialisée dans la robotique a développé un impressionnant robot qui se pilote depuis son intérieur par un humain. À terme, il pourrait contribuer à restaurer la zone accidentée de Fukushima en empêchant l’exposition du pilote aux radiations.

On comprend mieux l’apparence impressionnante du robot baptisé « Method-1 » quand on apprend que celui-ci a été imaginé par Vitaly Bulgarov, concepteur des machines que l’on peur voir dans des œuvres telles que « Transformers » ou encore le culte « Robocop ». C’est Future Technology, une entreprise de Corée du Sud spécialisée dans la robotique, qui a développé le Method-1.

Ce robot de quatre mètres de haut se pilote par un humain depuis son intérieur, dans un cockpit situé au niveau de la poitrine. Malgré une telle taille et un poids conséquent de 1,5 tonne, le robot Method-1 se montre toutefois plutôt maniable. Il est notamment capable d’avancer, de reculer et de se baisser grâce à ses genoux articulés. Concernant les bras, ceux-ci s’articulent en réponse aux mouvements du pilote.

Comme l’explique le concepteur de la machine Vitaly Bulgarov sur sa page Facebook où il a publié de nombreuses vidéos de démonstration du robot, le Method-1 est alimenté par un fil branché au niveau de sa tête et en extérieur par une plateforme à roues qui génère de l’électricité. Mais il s’agit là d’un prototype qui va nécessiter des améliorations pour une nouvelle version qui pourra s’avérer très utile. « Une version modifiée de ce robot est déjà en projet et est en train d’être développée pour aider à restaurer la zone accidentée de Fukushima », explique le concepteur. « Je ne peux pas en dire plus pour le moment ».

Il est à noter qu’au mois de mars dernier, deux robots avaient été déployés dans la centrale accidentée de Fukushima pour nettoyer le réacteur 4, mais ceux-ci avaient cessé de fonctionner à cause de l’exposition aux radiations nucléaires.