in ,

Japon : on développe des bébés robots pour relancer la natalité !

Crédits : iStock

Le gouvernement japonais ne sait vraiment plus quoi faire pour pallier son grave problème de chute démographique et tente donc de redoubler d’imagination. La dernière solution proposée ? Le développement de robots simulant le comportement de nouveau-nés pour donner envie aux couples de devenir parents.

Le Japon peine depuis des années à peine à rétablir le contact entre hommes et femmes et la situation devient de plus en plus problématique. Actuellement, ce pays est le champion du monde de l’abstinence sexuelle : 40 % des célibataires ne souhaitent pas de relations amoureuses et 40 % des couples déclarent ne plus avoir eu de relations sexuelles après la naissance de leur premier enfant.

Cependant, les couples existants sont très peu nombreux à vouloir un enfant comme en témoigne le taux de natalité le plus faible du globe : 8,07 enfants pour 1000 femmes en 2014. Dans ce contexte, la robotique tente une percée en proposant ses solutions.

« Les approches adoptées varient largement et sont motivées par des points de vue philosophiques différents qui soulèvent un certain nombre de questions parmi lesquelles notamment celle de savoir si ces robots atteindront l’objectif assigné par leur créateur n’est pas la moindre », peut-on lire dans un article paru dans The Conversation.

La firme Toyota commercialisera dès 2017 le Kirobo Mini, un robot d’à peine 183 grammes (pour 10 cm) destiné à « reproduire le comportement d’un bébé assis qui n’a pas encore pleinement développé les compétences nécessaires pour s’équilibrer » afin de créer une « connexion émotionnelle » avec les futurs parents, selon Fuminori Kataoka, ingénieur en chef du projet Kirobo Mini.

Un autre projet existe depuis 2010 : celui de l’Université de Tsukuba qui a créé un robot « simulateur de bébé », ce dernier modélisant « la réaction au toucher, l’humeur et même la maladie grâce à un nez qui coule » pour plus de réalisme.

Cependant, un autre robot remporte la palme de l’imitation de nouveau-né humain : Affetto, conçu par le laboratoire Asada de l’université d’Osaka. Il existe également depuis 2012 une imitation d’un enfant de 5 ans, le M3-Kindy.

Ces initiatives incroyables montrent bien dans quelle détresse se trouve le Japon, un pays vieillissant où le nombre de célibataires augmente et qui pourrait, perdre 30 millions d’habitants d’ici à 2050 si rien ne change (127 millions d’habitants aujourd’hui). Si les robots n’incarnent sûrement pas la solution à ce phénomène, ils ouvrent la porte à des recherches qui pourraient au moins permettre de mieux le comprendre.

Sources : Courrier InternationalAtlantico