Ils ont filmé un corps céleste s’écraser dans l’atmosphère de Jupiter

Dans la nuit du 16 au 17 mars dernier, deux astronomes amateurs ont eu le bonheur de parvenir à filmer l’impact d’un corps céleste sur la géante gazeuse de...
Capture d’écran 2016-03-30 à 12.50.09

Dans la nuit du 16 au 17 mars dernier, deux astronomes amateurs ont eu le bonheur de parvenir à filmer l’impact d’un corps céleste sur la géante gazeuse de notre Système Solaire, Jupiter. Un événement extrêmement furtif.

C’est aux alentours de 2h du matin (heure française), dans la nuit du 16 au 17 mars dernier, qu’un corps céleste est venu entrer en collision avec Jupiter. Un impact très violent puisqu’il a été visible depuis la Terre, encore fallait-il être équipé d’un télescope assez puissant et armé de patience. C’est justement le cas de deux astronomes amateurs.

Ils ne se connaissent pas et n’étaient pas au même endroit pour capturer l’événement. Pourtant, les images qu’ils ont filmées sont bien exactement les mêmes, confirmant ainsi l’impact. Eux, ce sont Gerrit Kernbauer, un astronome amateur autrichien et John McKeon, un autre astronome amateur irlandais. Leurs observations et horaires d’observations concordent, écartant l’hypothèse d’un « quelconque artefact visuel dans la vidéo« .

Sur les deux vidéos, ont peut apercevoir de manière furtive une explosion ponctuée d’un flash lumineux. Un phénomène assez courant sur Jupiter, il pourrait s’agir d’une comète ou d’un astéroïde entré dans la haute atmosphère, pour exploser très rapidement. En effet, si la surface de Jupiter n’est pas solide, son importante gravité attire les objets célestes qui, la plupart du temps, de par leur très haute vitesse, se désintègrent dès leur entrée dans l’atmosphère de la planète gazeuse. « À cette vitesse, le choc lors de leur entrée dans l’atmosphère [de Jupiter] équivaut à s’écraser contre un mur » écrit Slate.com.

Voici la vidéo de l’astronome autrichien Gerrit Kernbauer :

La vidéo de l’astronome irlandais John McKeon :

Source : badastronomy


Vous aimerez aussi