Les blondes sont-elles moins intelligentes que les autres ? La science répond

Une célèbre idée reçue vient de trouver une réponse scientifique : non, les blondes ne sont pas moins intelligentes que les autres ! Les universitaires américains sont également arrivés à cette...
blon15

Une célèbre idée reçue vient de trouver une réponse scientifique : non, les blondes ne sont pas moins intelligentes que les autres! Les universitaires américains sont également arrivés à cette conclusion avec les hommes blonds.

L’étude menée par Jay Zagorsky de l’Université d’État de l’Ohio (États-Unis) peut prêter à sourire, mais il s’agit ici de démonter un stéréotype qui peut avoir des impacts dans la vie de tous les jours pour les femmes naturellement blondes. Par exemple, ces dernières peuvent être discriminées à l’occasion d’un entretien d’embauche, lorsqu’il s’agit d’obtenir une promotion au sein d’une entreprise ou encore font l’objet de blagues plutôt désagréables.

Jay Zagorsky estime que certains mythes sont difficiles à démonter dans une société qui s’accroche souvent à ce genre d’idées reçues, c’est pour cela qu’il a décidé de mener cette étude. Pas moins de 11.000 Américaines ont donc été évaluées au niveau de leur QI, afin de démontrer scientifiquement que les blondes sont comme les autres.

« La présente étude démontre clairement qu’il n’y a aucune raison pour que les blondes soient victimes de discrimination à propos de leur intelligence », indique Jay Zagorsky.

En moyenne, les résultats au tests de QI, pratiqués habituellement par l’US Army, sont de 103,2 pour les blondes, contre 102,7 pour les femmes aux cheveux châtains,101,2 pour les rousses et enfin 101,2 pour les brunes. Pour le coup, le score moyen des blondes a même été légèrement plus élevé, mais cela n’est pas significatif. Il faut savoir que par ailleurs, le chercheur n’a pas pris en compte les femmes d’origine afro-américaines ou hispaniques, afin de ne pas être accusé de préjugé racial.

Le même test a été pratiqué sur un échantillon masculin, et les résultats moyens sont de 104,4 pour les châtains, 103,9 pour les blonds, 100,5 pour les roux alors que les bruns arrivent bons derniers, mais encore ici, rien de significatif mis à part le fait qu’il est impossible et forcément mal venu de juger quelqu’un sur sa couleur de cheveux.

Même si les esprits sont en passe d’évoluer (on espère !), les discriminations envers les blondes donnent parfois lieu à des situations pour le moins incroyables, comme en 2010 où le fournisseur d’accès à Internet Free a été condamné pour discrimination anti-blonde. En effet, sous prétexte qu’une cliente appelait soi-disant trop souvent le service d’assistance informatique, un opérateur avait ajouté un commentaire dans l’annuaire, à côté de ses coordonnées :

« Elle est blonde, ras le cul de la blonde »

Sources : ICI Radio Canada — Metronews


Vous aimerez aussi