Cette nuit, ne ratez pas l’éclipse totale de « super-Lune » !

Pour la première fois depuis trois décennies, une grande partie du monde aura la chance de pouvoir observer une éclipse totale d’une « super-Lune », dans la nuit du 27 au...
Pete-Lawrence1

Pour la première fois depuis trois décennies, une grande partie du monde aura la chance de pouvoir observer une éclipse totale d’une « super-Lune », dans la nuit du 27 au 28 septembre 2015. Un peu plus tôt ce mois, il une éclipse solaire partielle s’était produite, mais la plupart du monde n’avait pu l’observer.

Une éclipse lunaire totale représente déjà un spectacle grandiose lorsque nous avons la chance d’y assister. Alors la prochaine éclipse prévue la nuit prochaine promet d’être particulièrement belle, puisqu’il s’agira d’une éclipse totale d’une « super-Lune ». La première depuis 1982, et la dernière avant 2033.

Les habitants d’Amérique du Nord, d’Amérique du Sud, d’Europe, d’Afrique, d’Asie Occidentale ainsi que de la région orientale de l’océan Pacifique pourront observer ce spectacle. En Europe, l’éclipse lunaire totale débutera à 2 h 12, le maximum de l’éclipse aura lieu à 4 h 47 et prendra fin à 7 h 22 heure de Paris. Cette éclipse était précédée, le 13 septembre dernier, par une éclipse solaire partielle, mais celle-ci n’était visible que depuis l’Afrique australe et l’Antarctique.

Côté météo, seul le quart sud-est risque d’être concerné par des passages nuageux qui pourront parfois couvrir totalement le ciel, les côtes méditerranéennes seront également concernées par quelques entrées maritimes. Ailleurs, le ciel devrait être bien dégagé, permettant d’observer pleinement ce phénomène.

01

Le phénomène de « super-Lune » se produit, car l’orbite de notre satellite est elliptique plutôt que circulaire. Si la distance moyenne séparant la Terre de la Lune est de 384 467 km, cette dernière peut s’éloigner jusqu’à 405 696 km, son apogée, et se rapprocher jusqu’à 363 104 km, son périgée. C’est lorsqu’elle s’approche, ou atteint son périgée qu’on parle de « super-lune », ou « périgée-syzygie ». Durant ce phénomène, notre satellite apparaît en moyenne 14% plus grand qu’à la normale.

Les éclipses totales de « super-lune » sont très rares ; elles ne se sont produites que cinq fois depuis 1900 (en 1910, 1928, 1946, 1964 et 1982). Il s’agit donc de la combinaison entre le périgée de notre satellite, et un alignement Lune, Terre, Soleil. Pour celle attendue la nuit prochaine, avant de laisser le ciel dans l’obscurité, la Lune prendra une couleur rougeâtre. Ce phénomène est le même que celui qui fait que le soleil devient rouge au moment de disparaître à l’horizon.

Source : Space

  • Crédits photo : Pete Lawrence


Vous aimerez aussi