in

Le troisième plus gros diamant de la planète découvert au Botswana

Crédits : analogicus/pixabay

Des mineurs du Botswana sont récemment tombés sur un trésor : un magnifique diamant de 1 098 carats. Il s’agit à ce jour du troisième plus gros diamant au monde.

Des mineurs de la Debswana Diamond Company Ltd, une branche du conglomérat diamantaire sud-africain De Beers, ont déterré la gemme le 1er juin dernier dans la mine de Jwaneng, dans le sud du Botswan. Il s’agit de la plus importante “prise” depuis le début des activités de la société il y a cinq décennies.

Une valeur exceptionnelle

Avec ses 1 098 carats, la pierre précieuse intègre le top 3 des plus gros diamants de qualité gemme au monde. Le premier n’est autre que le diamant Cullinan (3106 carats). Découvert en Afrique du Sud en 1905 et incolore, il a été fractionné en neuf énormes pierres principales (Cullinan I à IX) dès 1908. Le plus gros de ces morceaux, le Cullinan I (530,2 carats), orne aujourd’hui le sceptre impérial britannique, exposé avec les joyaux de la Couronne britannique à la tour de Londres. Derrière le Cullinan se place le Lesedi la Rona (1 109 carats), trouvé au Botswana en 2015. Ce dernier avait d’ailleurs été découvert dans la même mine que ce nouveau diamant.

Une évaluation plus approfondie du diamant sera opérée au cours de ces prochaines semaines par la Diamond Trading Compagny. À ce stade, selon Bloomberg, on ignore encore si la roche sera vendue par De Beers ou par l’intermédiaire de l’Okavango Diamond Compagny, un négociant d’État.

La Debswana Diamond Company Ltd travaillera avec le gouvernement de la République du Botswana et De Beers pour évaluer et vendre le diamant afin de s’assurer qu’il rapporte le maximum d’avantages au peuple du Botswana“, a déclaré Rachel Mothibatsela, la porte-parole de la société.

diamant botswana
Un aperçu du nouveau diamant brut découvert au Botswana. Crédits : Monirul Bhuiyan

Les origines du Cullinan

Rappelons qu’il y a quelques mois, au cours d’une étude, une équipe de chercheurs s’était penchée sur la formation du Cullinan.

La grande majorité des diamants naturels de la Terre se forment à entre 150 à 200 kilomètres de profondeur où la croûte rencontre le manteau extérieur de la planète, plus fluide. Formées sous des pressions immenses, certaines de ces pierres remontent ensuite en surface, parfois suffisamment pour être découvertes.

Sur la base d’analyse de diamants lui ressemblant, il semblerait que le Cullinan ait en revanche connu une histoire différente. Selon ces travaux, cette pierre contiendrait en effet de la bridgmanite, un minéral commun retrouvé plus profondément, à partir de 660 km de profondeur jusqu’au noyau externe liquide de notre planète.