in

Cette « nouvelle » tortue évoluait aux côtés du T. rex et du Triceratops

Une équipe de scientifiques décrit une nouvelle espèce de tortue molle ayant évolué à la fin du Crétacé aux côtés du Tyrannosaurus rex et du Triceratops, entre autres dinosaures. La découverte fournit une compréhension plus large de ces reptiles, y compris sur l’effet de l’événement d’extinction sur leur évolution.

Une nouvelle tortue molle

Le spécimen fossile de la nouvelle espèce avait été découvert en 1975 dans le sud-ouest du Dakota du Nord. Conservée depuis à l’Appalachian State University, sa carapace partielle vient de subir un examen plus attentif. D’après ces nouveaux travaux, publiés dans la revue Cretaceous Research, les chercheurs situent l’existence de cette tortue à la fin de la période du Crétacé, il y a environ 66,5 millions d’années. À cette époque, deux grands dinosaures bien connus fréquentaient également la région : le Tricératops et le T-Rex.

La tortue nouvellement décrite appartient à un groupe éteint de tortues molles connues sous le nom de plastoménines, au sein de la famille des Trionychidae. Dans les archives fossiles, ces reptiles font leur première apparition au cours de la période du Crétacé supérieur, il y a environ 80 millions d’années, avant de s’éteindre à l’époque éocène il y a environ 50 millions d’années. Cependant, leur pic de diversité se situait à la limite Crétacé-Paléogène, il y a environ 66 millions d’années.

Sur le plan anatomique, les plastoménines ressemblaient aux tortues molles modernes à bien des égards. Cependant, les os du plastron (qui recouvrent la région abdominale et gastrique) étaient liés plus fermement.

tortue
Une image 3D de la carapace partielle de Hutchemys walkerorum. Crédits : Penn State University.

L’une des premières du genre Hutchemys

Sur la base de la structure du spécimen, les chercheurs ont établi que ce nouveau spécimen appartenait au genre Hutchemys. C’est d’ailleurs l’une des premières espèces connues de ce genre qui a survécu à l’extinction des dinosaures. Elle représente également l’une des rares occurrences de ces tortues avant cet événement, mais aussi l’occurrence la plus orientale du genre au cours de la période du Crétacé. Enfin, une analyse phylogénétique a également permis de placer cette tortue, avec d’autres espèces connues du genre Hutchemys, dans un groupe distinct de plastomenines dérivées qu’ils ont nommé Plastomenini.

L’espèce a officiellement été nommée Hutchemys walkerorum. Le nom « walkerorum » est un hommage à Greg et Susan Walker, à l’origine de la « Greg and Susan Walker Endowment », créée en 2006. Grâce à ses fonds, les étudiants du Département des sciences de la Terre et de l’environnement de la Penn State University peuvent financer des projets de recherche pour lesquels aucune autre source de soutien n’est immédiatement disponible.