in

Un nouveau parent du Tricératops identifié aux États-Unis

Représentation du dinosaure identifié. Crédits : Musée d'histoire naturelle et des sciences du Nouveau-Mexique

La réanalyse des ossements d’un dinosaure à corne découverts il y a plus de vingt ans au Nouveau-Mexique a finalement abouti à la découverte d’une toute nouvelle espèce apparentée au Tricératops. Ces nouveaux travaux suggèrent que les dinosaures étaient plus diversifiés qu’on ne le pensait dans la région.

Les dinosaures à cornes (ou cératopsidés) étaient une famille diversifiée de dinosaures originaires de la fin du Crétacé dans l’ouest de l’Amérique du Nord (à Laramidia). En tant que l’un des groupes de dinosaures les plus riches en espèces, leur diversité et leur distribution sont importantes pour comprendre l’évolution des dinosaures au Crétacé. Or, une équipe du Musée d’histoire naturelle et des sciences du Nouveau-Mexique a récemment identifié un nouveau représentant de cette superfamille de grands herbivores.

Erreur d’identification

Ses ossements ont été retrouvés à la fin des années 90 dans le ranch de Ted Turner, le fondateur de CNN. Vous le retrouverez près de la ville de Truth or Consequences, dans le comté de Sierra, au sommet de la formation de Hall Lake.

L’analyse des fossiles (un prémaxillaire (bec), une corne frontale, une ceinture scapulaire (clavicule et de l’omoplate, des côtes et des vertèbres) avait alors conduit les chercheurs à identifier l’animal comme appartenant à l’espèce Torosaurus. Ce cératopsidé, qui ressemblait au célèbre Tricératops, vécut il y a 66 à 68 millions d’années dans les actuels états du Wyoming, Montana, Dakota du Sud, Dakota du Nord et Utah. Des fossiles ont également été retrouvés la province canadienne de Saskatchewan.

Dans le cadre d’une étude récente, publiée dans Cretaceous Research, Sebastian Dalman et son équipe du Musée d’histoire naturelle et des sciences du Nouveau-Mexique ont jeté un autre regard sur ces fossiles. Et très vite, les chercheurs se sont rendu compte que les ossements avaient été mal identifiés, relevant une combinaison de caractéristiques distinctes, notamment des cornes sourcilières courtes et robustes et des os de collerette encore jamais observés.

Près de cinq mètres de long

Au terme de son examen, l’équipe a finalement conclu que l’animal représentait une toute nouvelle espèce désormais baptisée Sierraceratops turneri. Celle-ci aurait évolué il y a environ 72 millions d’années, soit environ six millions d’années avant l’apparition de Torosaurus ou de Triceratops. D’après les analyses du crâne de 1,5 m, ces animaux pouvaient mesurer près de 4,6 m de long à l’âge adulte.

tricératops
Comparaison de la taille des Sierraceratops avec d’autres dinosaures. Crédits : Nick Longrich
tricératops dinosaure
Les Sierraceratops vivaient dans une plaine côtière à l’ouest de la voie maritime intérieure occidentale. Crédits : Nick Longrich

D’après les auteurs, S. turneri vivait probablement en troupeau comme beaucoup d’autres cératopsidés. Et comme ses parents plus récents, il devait également composer avec les tyrannosaures.