in

Au temps des Romains, Bételgeuse n’avait pas la même couleur

Une image de Bételgeuse depuis l'Andalousie. Crédits : Javier Zayas Photography

En utilisant des représentations historiques et des descriptions de Bételgeuse à travers les âges, les scientifiques ont pu déterminer que la supergéante Bételgeuse n’affichait probablement pas la même couleur il y a 2 000 ans. Les détails de l’étude sont publiés dans les Monthly Notices of the Royal Astronomical Society.

Bételgeuse, une supergéante retrouvée dans la Constellation d’Orion, est une étoile en fin de vie située à environ 640 années-lumière de la Terre. L’objet a récemment fait les gros titres scientifiques en affichant plusieurs baisses de luminosité irrégulières. La découverte intriguait dans la mesure où cette étoile pourrait exploser dans un avenir proche. Un tel vacillement pouvait donc être considéré comme un signe d’instabilité laissant entendre que Bételgeuse était au bord de l’explosion.

Après des semaines d’enquête, les astronomes ont finalement découvert que la coupable était une combinaison du refroidissement de l’étoile et de la présence d’un gigantesque nuage de poussière obstruant sa lumière de notre point de vue.

Bételgeuse revient aujourd’hui sur le devant de la scène pour une autre raison.

Changement de couleur

Les astronomes savent depuis longtemps que les étoiles changent de couleur au cours de leur vie. Ces évolutions s’accompagnent de changements de luminosité et de taille pouvant fournir de précieuses informations sur l’âge des étoiles et leur masse.

Les étoiles plus massives que le Soleil, comme Bételgeuse, ont tendance à afficher une teinte bleu-blanc lorsqu’elles sont encore jeunes et très chaudes. Elles virent ensuite au rouge à mesure qu’elles vieillissent, gonflent et se refroidissent. Entre-temps, ces étoiles passent donc par une courte phase jaune-orange.

Dans le cadre de nouveaux travaux, des chercheurs ont tenté d’estimer quand Bételgeuse, qui est aujourd’hui géante rouge, est passée par cette phase intermédiaire. Pour ce faire, l’équipe a étudié des documents historiques.

bételgeuse
La célèbre géante rouge Bételgeuse. Crédits : Pixabay

Une bascule il y a 600 ans ?

D’après ces écrits, l’étoile aurait traversé cette phase il y a environ deux millénaires. Parmi ces documents figuraient ceux de l’astronome chinois Sima Qian qui avait décrit environ cent ans avant notre ère les couleurs de plusieurs étoiles connues. Si Antares était alors déjà rouge, Bételgeuse apparaissait quant à elle visiblement en jaune, tandis que Sirius et Bellatrix affichaient une teinte blanche.

Une centaine d’années plus tard, un érudit romain nommé Hyginus aurait comparé la couleur de Bételgeuse à celle de Saturne, suggérant qu’à cette époque, cette étoile affichait également une teinte jaune-orange. Plus tard, au XIVe siècle, l’astronome Ptolémée aurait également distingué Bételgeuse d’autres étoiles brillantes de couleur rouge comme Antares ou Aldebaran. Une bascule aurait ensuite eu lieu durant le XVIe siècle. À cette époque, l’astronome danois Tycho Brahe aurait décrit une Bételgeuse « plus rouge qu’Aldebaran ».

Sur la base de ces informations historiques, les chercheurs ont pu déterminer avec des calculs théoriques que Bételgeuse est quatorze fois plus massive que notre Soleil. Elle devrait également exploser en supernova non pas demain, mais dans 1,5 million d’années environ.