in

Pour être en bonne santé, faut-il obligatoirement manger de la viande ?

Crédits : PxHere

À l’occasion de l’actuelle polémique sur les nouveaux menus sans viande des cantines de Lyon, une question a refait surface. Est-il réellement nécessaire de manger de la viande, en particulier du côté des enfants ? Les avis sont partagés, mais il existe un consensus scientifique stipulant que les enfants peuvent grandir et rester en bonne santé sans manger de viande.

Une polémique qui divise

Actuellement en France, une polémique divise les citoyens. Dans la ville de Lyon (Rhône), les autorités ont décidé d’instaurer d’un menu unique sans viande dans les cantines à compter du 22 février 2021, et ce, au moins jusqu’aux vacances de Pâques. De nombreuses personnalités politiques ont réagi, dont le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie. Dans un tweet du 21 février 2021, il a indiqué que nous devons donner aux enfants “ce dont ils ont besoin pour bien grandir. La viande en fait partie”.

Un article publié par Le Monde le 27 février a toutefois relayé les propos de Benjamin Allès, chercheur en épidémiologie nutritionnelle à l’Université Paris-XIII. Ce dernier a expliqué que proposer des repas sans viande le midi à un enfant ne pose aucun problème d’équilibre nutritionnel. Selon lui, l’enfant consommera certainement d’autres produits d’origine animale à d’autres moments.

repas vegetarien 2
Crédits : Pixy

La viande n’est pas indispensable

Rappelons tout de même que les débats actuels doivent composer avec des enjeux variés tels que l’économie, l’environnement ou encore les traditions alimentaires. Évoquons également la présence d’une multitude de régimes végétaux rendant les choses assez compliquées. Cela va du pesco-végétarisme (pas de viande seulement) au véganisme (aucun produit d’origine animale) en passant par le lactovégétarisme excluant la viande et les œufs, mais incluant le lait et ses dérivés. Le fait est que les différents régimes n’ont pas les mêmes impacts sur l’organisme. En effet, chaque catégorie d’aliments apporte une quantité variée de nutriments dont les enfants ont besoin pour leur croissance et les adultes pour le bon fonctionnement de leur organisme.

En ce qui concerne le nouveau régime des cantines de Lyon, les risques sont faibles. Toutefois, les repas doivent rester équilibrés. Il faut savoir que les nutriments, dont les protéines, qu’apporte la viande se retrouvent également dans d’autres aliments comme le poisson, les produits laitiers les céréales et autres légumes/légumineuses . Ces repas pesco-végétariens sont d’ailleurs validés par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). L’agence avait conclu en début d’année 2020 qu’il était peu probable que ce changement pouvait induire des carences chez les enfants.