in

Ce week-end, ne ratez pas la pluie d’étoiles filantes des Lyrides

Crédits : FelixMittermeierpixabay

Cette année, la pluie de météores des Lyrides atteindra son pic d’intensité dans la nuit du 22 au 23 avril. À cette date, la Lune sera toujours présente, mais il sera aussi possible de voir une douzaine de météores par heure traverser le ciel nocturne.

La nuit du 22 avril prochain sera le théâtre de la première pluie d’étoiles filantes depuis janvier : celle des Lyrides. Pour maximiser vos chances de les apprécier, levez-vous un peu avant l’aube et regardez en direction de Vega, l’étoile la plus brillante de la constellation de la Lyre.

Notez cependant que le pic de cette année se produira lorsque la Lune sera pleine à 67%. Il pourrait donc être utile de se mettre à l’ombre d’un arbre ou d’un bâtiment sombre. La meilleure observation pourrait aussi avoir lieu une nuit ou deux après le pic, lorsque la Lune sera en déclin.

En temps normal, il est évidemment conseillé de choisir un lieu éloigné des villes et de toute pollution lumineuse. Dans des conditions d’observation idéales, les Lyrides produisent généralement un maximum d’environ dix-huit météores par heure. Cette année, misez plutôt sur une douzaine.

Les débris de Tatcher

Nous devons les Lyrides à la comète Thatcher. Découverte en 1861, elle met 415,5 ans pour compléter un tour du Soleil. La comète évolue actuellement dans les confins du Système solaire, à une distance équivalente à 107 fois celle séparant la Terre du Soleil. Elle ne reviendra vers l’intérieur du système qu’en 2278.

La pluie d’étoiles filantes se produit alors quand notre planète traverse le flux de débris laissés par l’objet. Pas plus gros que des grains de sable, certains d’entre eux se retrouvent alors brûlés dès leur entrée dans l’atmosphère à plus de 50 km/s. Selon la NASA, la première observation enregistrée de ces « étoiles filantes » (qui sont en réalité les traînées d’air chaud créées par ces débris enflammés) remonterait à 687 av. J.-C. en Chine.

étoiles filantes
Crédits : Pixabay

Les prochaines « pluies » attendues cette année

-Les Êta Aquarides seront actives du 19 au 28 mai. Ces pluies sont associées à la comète de Halley.

– Les Perséides, du 17 juillet au 26 août, sont associées à la comète Swift-Tuttle. Le pic aura lieu dans la nuit du 12 au 13 août (comptez jusqu’à cent étoiles filantes par heure).

– Les Orionides, actives du 2 octobre au 7 novembre, sont également constituées des débris de la comète de Halley.

– Les Léonides seront observables du 6 au 30 novembre. Cette pluie est associée à la comète Temple-Tuttle.

– Les Géminides, du 4 au 17 décembre, sont produites par un objet astéroïde nommé « 3200 Phaethon ».

– Et enfin, les Ursides, du 17 au 26 décembre, sont associées à la comète 8P / Tuttle.