in

Un trésor de pièces d’or romaines découvert dans un champ labouré

Crédits : Adrian Marsden

Plusieurs pièces d’or probablement cachées des décennies avant l’invasion de la Grande-Bretagne par les troupes romaines ont été fouillées sur un terrain près de la ville de Norwich, en Angleterre. Les experts décrivent une découverte exceptionnelle.

Damon et Denise Pye, deux archéologues amateurs équipés de détecteurs de métaux, sont tombés sur une première pièce d’or visiblement romaine en 2017, dans un champ. Des agriculteurs locaux venaient de labourer le sol à la fin de la saison des récoltes. Au cours des mois suivants, « les Pyes » en ont trouvé quatre autres et une de plus l’année suivante. À ce jour, on en dénombre onze.

« Les pièces ont été retrouvées éparpillées dans le sol de la charrue qui a été remué année après année, provoquant un retournement constant du sol et les faisant finalement remonter à la surface« , explique Adrian Marsden, numismate au Norfolk County Council, spécialisé dans les monnaies romaines antiques.

Le butin se constitue de deux types de pièces d’or. Certaines sont marquées du portrait d’Auguste César, le premier empereur de Rome, avec Gaius et Lucius, ses petits-fils et héritiers du trône, sur le revers de la pièce. Les autres représentent également Auguste de profil d’un côté, mais avec Gaius à cheval de l’autre. Chacune de ces pièces comporte également une petite indentation en haut, indiquant probablement que quelqu’un a testé les pièces pour leur pureté. L’expert estime qu’elles sont en or vingt carats et la plupart n’ont aucune éraflure. Le British Museum les a récemment acquises pour sa collection permanente.

pièces d'or romaines
Le recto et le verso de six des onze pièces d’or. Crédits : Adrian Marsden

Une cache pour plus tard ?

D’après l’expert, toutes ces pièces auraient été frappées entre le premier siècle av. J.-C. et le début du premier siècle apr. J.-C.. Pour rappel, la Grande-Bretagne fut occupée par les forces romaines à partir de 43 apr. J.-C. sous le règne du quatrième empereur de Rome, Claudius. Une question se pose alors : comment ces pièces se sont-elles retrouvées dans un champ des années avant l’arrivée des forces romaines ?

Adrian Marsden souligne qu’il n’y a aucun moyen de le savoir avec certitude. Cependant, nous savons que l’or était souvent utilisé comme commerce à cette époque. Il est donc possible qu’une tribu locale ait pu s’emparer de ce butin et décidé de l’enterrer avec l’intention de les récupérer plus tard.

À cette époque, les Iceni, une tribu de Celtes britanniques, occupaient les terres agricoles où les pièces ont été trouvées. Lors de l’invasion romaine, la cheffe de la tribu, la reine Boadicée, mena une révolte contre les forces ennemies dirigées par le Général Caius Suetonius Paulinus en 60 apr. J.-C.. Bien que supérieure en nombre, l’armée de la reine fut massacrée par les Romains en quelques semaines.

Les résultats ont été publiés dans le numéro de mai du magazine The Searcher.