in

L’armée des États-Unis cherche des pirates capables de hacker un de ses satellites !

Crédits : US Air Force / Flickr

L’US Air Force est à l’origine d’un concours de hacking touchant à la sécurité nationale. En effet, des pirates sont invités à s’attaquer aux satellites de l’armée américaine. L’objectif pour les militaires est d’identifier des failles dans leur système et, bien sûr, d’y remédier.

Pirater un satellite de l’US Air Force

À l’heure où tout est connecté, la hantise des armées est incarnée par le risque de piratage dans le but d’espionner et/ou de saboter. Comme l’explique TechCrunch dans un article du 22 avril 2020, l’US Air Force vient de lancer un concours de hacking baptisé Hack A Sat (ou “pirater un satellite”). Comme son nom l’indique, il s’agit d’une compétition où des hackers tenteront de pirater un satellite de l’armée.

Le concours Hack A Sat sera organisé à l’occasion du Def Con, la convention hacker la plus connue à travers le monde. Celle-ci se tient chaque année à Las Vegas (États-Unis). Les meilleurs hackers et autres experts en cybersécurité du pays auront pour mission de repérer les bugs et failles de l’un des satellites de l’US Air Force.

Will Roper, secrétaire adjoint de l’US Air Force pour les acquisitions, la technologie et la logistique, s’est exprimé sur le sujet. L’intéressé estime que le monde du piratage aux États-Unis a un potentiel qui manque cruellement à l’armée. Ainsi, il est fort possible que les meilleurs pirates se voient offrir un poste à l’issue du concours.

hacker satéllité armée
Crédits : Hack A Sat

Prendre une photo de la Lune

Des qualifications en ligne sont prévues pour le 22 mai 2020. Durant cette première phase, les participants devront réaliser le plus grand nombre de défis en 48 heures. Ainsi, les dix meilleures équipes de pirates se qualifieront et se rendront au Def Con. Or, ce seront eux qui s’attaqueront à un vrai satellite de l’armée de l’air américaine actuellement en orbite !

L’épreuve finale sera un défi de taille pour les participants. Ces derniers devront en effet pirater la caméra du satellite et prendre une photo de la Lune. Du coté des prix, les montants vont de 20 000 à 50 000 dollars. En revanche, l’actuelle pandémie de Covid-19 pourrait bien perturber cet événement, si bien que celui-ci pourrait être reporté à une date ultérieure.

Force est de constater que les concours de piratage sont un véritable succès. Citons notamment Tesla, très friand de ce genre d’événement. En effet, lors de la conférence CanSecWest se déroulant à Vancouver (Canada) fin mars 2020, des pirates avaient été invités à s’attaquer au système de sécurité d’une Model 3.