in

Plus d’un million de dollars à gagner pour pirater une Tesla Model 3 !

La model 3 de Tesla. Crédits : Peter Stevens - Flickr - domaine public

Dans quelques semaines aura lieu une compétition pas comme les autres. En effet, des hackers tenteront de compromettre l’intégrité d’une Tesla Model 3. L’objectif pour les pirates ? Gagner le droit de repartir au volant du véhicule et se partager plus d’un million de dollars de prix !

Le retour du piratage de Model 3 !

La prochaine conférence CanSecWest se déroulera à Vancouver (Canada) du 18 au 20 mars 2020. Dans le cadre de cet événement aura lieu la compétition de piratage Pwn2Own organisée par Zero Day Initiative. Comme l’indique un communiqué publié le 9 janvier 2020, le principal sponsor de cette compétition n’est autre que Tesla, le célèbre constructeur de véhicules électriques. Ainsi, des hackers du monde entier s’affronteront notamment afin de venir à bout du système de sécurité d’une Model 3.

Cette nouvelle particulière a un goût de déjà-vu. Effectivement, la compétition Pwn2Own avait déjà été organisée l’an dernier durant la même conférence et une Tesla Model 3 avait déjà été attaquée. À cette occasion, l’équipe de pirates Fluroacetate était parvenue à pirater complètement la fameuse Model 3. Le duo a donc touché 375 000 dollars et est reparti avec la voiture. Tesla remet donc le couvert cette année, qui plus est avec des prix revus à la hausse. Ainsi, on imagine que le système de sécurité du véhicule a été largement perfectionné ! Les ingénieurs de Tesla ont-ils réussi à rendre leur système inviolable ? Il faudra encore patienter quelque temps avant de le savoir.

dollars
Crédits : QuinceMedia / Pixabay

Différents niveaux de défis

Les défis de niveau 1 consisteront à compromettre complètement la sécurité numérique du véhicule. Celui qui parviendra à effectuer cette prouesse se verra offrir un chèque de 500 000 dollars et repartira au volant de la Model 3. D’autres prix d’un montant pouvant aller jusqu’à 200 000 dollars récompenseront des piratages partiels, notamment en ce qui concerne l’Autopilot. Le défi de niveau 2 invite les hackers à venir à bout des systèmes d’infodivertissement Wi-Fi ou Bluetooth. Quant aux défis de niveau 3, il est question d’attaques plus simples (ex : USB).

Si Tesla incarne tout naturellement l’attraction phare de cet événement, d’autres sociétés seront également de la partie. Citons notamment la présence de Microsoft qui viendra tester la fiabilité d’Office 365 et Windows 10. Google (Chrome) sera également là, tout comme Apple (Safari) et Mozilla (Firefox).

Articles liés :

Elle s’est fait implanter une puce dans le bras pour déverrouiller sa Tesla Model 3 !

Vidéo : des hackers volent une Tesla Model S avec une facilité déconcertante !

Tesla rend le système de sécurité de ses véhicules open source !