in ,

La recherche en radiothérapie boostée par un mannequin imprimé en 3D !

Crédits : Louisiana State University LSU

Une ingénieure américaine a imprimé en 3D un mannequin représentant un corps en taille réelle. Le but ? Faciliter ses propres recherches en radiothérapie, car les mannequins existants sont peu appropriés.

Un projet incluant la fabrication additive

Par opposition aux procédés tels que l’usinage, la fabrication additive est un moyen d’impression 3D par ajout de matière. Apportant davantage de possibilités en termes de personnalisation, cette technique a été naturellement utilisée par Meagan Moore, une ingénieure en génie biologique et agricole de la Louisiana State University (États-Unis).

Un mannequin nommé Marie

Selon un communiqué publié le 12 décembre 2018, la chercheuse à fabriqué « Marie », un mannequin 3D grandeur nature (1,55 m et 6,8 kg) dont le but est de soutenir la recherche en radiothérapie. Selon l’experte, il s’agit de pouvoir tester l’exposition aux radiations et de définir l’angle idéal de l’irradiation en fonction de la morphologie du patient.

Il faut savoir que ce mannequin – fabriqué dans un bio-plastique – peut stocker de l’eau afin d’afficher une densité variable et de simuler différents types de patients. Selon Meagan Moore, plus de 130 litres d’eau peuvent être stockés sur une durée de 4 h 30. Par ailleurs, Marie n’a pas de visage, mais sa tête peut être détachée.

Crédits : Louisiana State University LSU

Les mannequins existants ne conviennent pas toujours

Meagan Moore a évoqué le fait que les mannequins qui sont utilisés depuis longtemps pour remplacer les tissus humains sont fabriqués à partir un standard de morphologie. L’experte déplore alors l’absence de mannequins personnalisés. Par ailleurs, ces mannequins jugés trop standards sont onéreux – environ 40 000 dollars – alors que Marie en aurait coûté seulement 500 !

Le mannequin représente une femme : la chercheuse a expliqué que cela était voulu, dans la mesure où les femmes ont un corps plus complexe. Il faut tout de même savoir que Marie a été créée à partir de la numérisation de cinq femmes différentes ! Cette impression a d’ailleurs duré 136 heures, pour un résultat en quatre parties qui ont été ensuite assemblées (soudure).

Sources : Phys.org3Dnatives

Articles liés :

Ce nouveau test pourrait détecter tous les types de cancer en quelques minutes

L’intelligence artificielle pour détecter le cancer… Et renforcer la sécurité ?

Les médecines alternatives peuvent-elles guérir le cancer ?