in

La plus grande éolienne flottante au monde est désormais active

Le parc éolien offshore; au large du Portugal, comprendra trois turbines MHI Vestas 8,4 MW. Crédits : Principle Power

La plus grande éolienne flottante du monde vient d’être raccordée à son réseau au large du Portugal. Deux autres structures vont bientôt la rejoindre.

Amarrée au large de la côte de Viana do Castelo, l’une des trois unités de 8,4 MW qui constitueront le parc éolien offshore WindFloat Atlantic a été connectée au réseau via un câble de vingt kilomètres le 31 décembre dernier. La deuxième structure sera mise en service dans les prochains mois, rapidement suivie de la troisième. Une fois en place, le parc éolien sera en mesure de fournir de l’énergie à environ 60 000 foyers portugais avec sa puissance de 25 mégawatts.

La promesse d’une énergie quasi illimitée

L’éolien offshore ne fournit que 0,3 % de l’électricité mondiale, mais ce n’est qu’un début. Cette industrie pourrait voir ses capacités de production multipliées par quinze d’ici 2040, selon un rapport publié en octobre dernier par l’Agence internationale de l’énergie. Les coûts de production sont déjà en baisse et des progrès technologiques permettent aujourd’hui d’assurer la puissance de ces turbines.

Le gros avantage des parcs éoliens flottants est qu’ils peuvent profiter de vents beaucoup plus forts enregistrés en mer. Ils offrent ainsi un potentiel énergétique quasi illimité. Leur installation implique en revanche un véritable défi logistique. En effet, ces structures doivent être capables de résister aux mouvements générés par les vagues et le vent, tout en assurant leur production.

éolienne
Crédits : WindFloat Atlantic

Une logistique plus intelligente

Là encore, des progrès sont réalisés. Les plates-formes WindFloat Atlantic en sont d’ailleurs le parfait exemple. Elles sont en effet ancrées avec des chaînes au fond marin à une profondeur de cent mètres et sont conçues pour être transportées par des remorqueurs standards, tandis que d’autres projets nécessitent la mobilisation de navires coûteux. Elles sont également assemblées à terre avant d’être transportées en mer. Cela réduit les coûts logistiques, financiers et environnementaux associés à la construction en mer.

Toutes ces nouvelles avancées permettent aujourd’hui le développement de projets similaires partout ailleurs et à une échelle beaucoup plus grande.

La mise en service du projet WindFloat Atlantic démontre la maturité et la disponibilité commerciale de la technologie éolienne flottante offshore“, a déclaré à ReNews Joao Metelo, directeur général de Principle Power. “Un large déploiement de cette technologie révolutionnaire dans le monde renforcerait la sécurité énergétique et aiderait les gouvernements à faire face à la crise climatique rapidement et à grande échelle, tout en créant des emplois et en favorisant la croissance économique”.

Source

Articles liés :

L’Écosse produit assez d’énergie éolienne pour alimenter tous ses habitants (et même plus)

Les éoliennes sont à l’origine de la disparition d’au moins 250 000 chauves-souris par an en France

Et si on faisait tomber la pluie dans le Sahara grâce aux éoliennes ?