in

Cette hydrolienne reprend le principe des nageoires de dauphin

dauphin
Crédits : Alexandre Roux / Flickr

Une petite société française a récemment présenté un concept en lien avec le biomimétisme. Il est question d’un concept d’hydrolienne breveté, dont les pales rotatives ont été replacées par des foils. Le modèle de cette technologie n’est autre que le fonctionnement des nageoires de dauphin.

Des ailerons incurvés à la place des pales

Le biomimétisme a plus que jamais le vent en poupe et les projets se multiplient. Il y a quelques semaines, des chercheurs américains ont mis au point un détecteur anticollision pour voiture inspiré des criquets ou plutôt de leur capacité à réagir face aux obstacles. Cette fois, il est question d’un concept d’hydrolienne très spécial qui fait actuellement l’objet d’une campagne de financement participatif sur la plateforme Wedogood.

Le français Francis Rey est à l’origine de ce projet breveté avec sa start-up Foil-O-Ecologie. Pour la fabrication de son hydrolienne, il a opté pour un modèle basé sur le fonctionnement d’une nageoire de dauphin plutôt que sur un système de pales rotatives (ou d’hélices). En pratique, l’installation est munie de foils oscillants, c’est-à-dire des ailerons incurvés permettant au dispositif de dégager deux fois plus d’énergie que les systèmes hydroliens classiques.

La turbine hydraulique sous-marine (ou à flot) a recours à l’énergie des courants marins ou fluviaux. Ainsi, il est essentiel de placer le dispositif au sein d’un cours d’eau avec un courant plutôt intense.

hydrolienne
Crédits : Foil-O-Ecologie

Un concept qui pourrait intéresser la France

Selon Francis Rey, son concept pourrait donc avoir un rendement supérieur à celui des hydroliennes classiques et serait même plus robuste et efficient. Par ailleurs, l’inspiration de la nageoire de dauphin confère aux opérateurs la possibilité de régler et d’orienter l’hydrolienne. Il est aussi possible d’effectuer des paramétrages biométriques, le tout dans un respect de l’environnement assez évident.

Habituellement, l’énergie renouvelable est très plébiscitée à travers les énergies éoliennes et solaires. Toutefois, la place de l’hydroélectricité est une valeur sûre, notamment en France avec les barrages, ceux-ci constituant un parc hydroélectrique de 25,7 GW, un des plus grands en Europe. Or, le potentiel de l’innovation de Foil-O-Ecologie pourrait s’y imposer, le pays bénéficiant également de plus de 5 800 kilomètres de façade maritime.

Afin d’atteindre le stade de commercialisation de l’hydrolienne de Foil-O-Ecologie, il reste beaucoup à faire. Dans un premier temps, il faudra élaborer un prototype miniature fonctionnel, des études de validation ou d’adaptation des dispositifs complémentaires ainsi que des optimisations et des corrélations paramétriques. Enfin, tout cela devrait déboucher sur la création d’un prototype 4kW grandeur nature qu’il faudra également tester et approuver.