in

Selon une étude, les hommes petits sont plus concernés par la psychopathie

Napoleon Bonaparte
Crédits : Olrat / iStock

Dans une étude à paraître prochainement, des chercheurs se sont penchés sur le lien entre petite taille chez les hommes et certains travers psychologiques. Or, leur conclusion est particulièrement étonnante : les hommes de petite taille seraient en effet plus atteints de psychopathie, mais également de narcissisme et de machiavélisme.

Syndromes comportementaux et sélection naturelle

Et s’il existait un lien entre la taille d’un individu et les traits de personnalité ? Dans leur étude à paraître dans la revue Personality and Individual Differences en mars 2023, des scientifiques de l’Université de Wrocław (Pologne) ont évoqué la triade sombre (ou triade noire). Il s’agit d’une théorie de la personnalité concernant à la fois la psychopathie, le machiavélisme et le narcissisme. Ces notions sont respectivement associées au manque d’empathie et aux comportements antisociaux, à l’égocentrisme ainsi qu’à la capacité de manipulation et à l’indifférence face à la mort.

Dans le cadre de ces recherches, les scientifiques ont interrogé 233 hommes et les 134 femmes en majorité hétérosexuels. Cela leur a permis d’arriver à la conclusion que les personnes de sexe féminin de petite taille ont tendance à recourir à la tromperie pour paraître plus désirables ou encore afin d’obtenir une forme de protection. En revanche, les chercheurs n’ont identifié aucun signe de psychopathie.

Du côté des hommes, ceux concernés par des traits de la triade sombre étaient moins satisfaits de leur taille. Surtout, en raison de leur petite taille, ces hommes seraient davantage enclins aux conflits. « Nous pensons que ces syndromes comportementaux sont conçus par la sélection naturelle pour permettre aux individus moins imposants de continuer à relever les défis de la vie », expliquent les chercheurs.

taille homme
Crédits : z_wei / iStock

Un lien avec le complexe de Napoléon

Dans le but d’approfondir leur théorie concernant l’origine des traits machiavéliques, les scientifiques ont établi un lien entre leurs travaux et le complexe de Napoléon. Rappelons en effet que le célèbre empereur français était souvent moqué dans la presse britannique en raison de sa taille. Par ailleurs, si Napoléon affirmait mesurer 1,80 m, les historiens pensent qu’il devait faire moins de 1,70 m. Or, l’homme entretenait ce complexe d’infériorité par sa manière d’exercer l’autorité. En effet, celui-ci n’était pas très imposant et cherchait donc le pouvoir par des actes d’agression.

Selon les scientifiques, une personne n’étant pas physiquement redoutable ou n’ayant pas une présence intimidante doit s’imposer par d’autres moyens. Or, parmi ces moyens se trouve la psychologie. Selon Monika Kozlowska, l’autrice principale de l’étude, « les hommes petits qui présentent des traits de caractère tels que la psychopathie peuvent s’en servir pour exiger le respect ou impressionner leur partenaire

Yohan Demeure

Rédigé par Yohan Demeure

Licencié en géographie, j’aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné par l’Asie, les voyages, le cinéma et la musique, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.