in

France : une commande de 651 drones qui dérange en pleine épidémie de Covid-19

Crédits : Public Domain Pictures

Un récent appel d’offres public témoigne du fait que la France désire acquérir des centaines de drones dans les prochains mois. Dans un contexte où les forces de l’ordre ont recours aux drones pour faire respecter le confinement, cet appel d’offres ne passe évidemment pas inaperçu. Ce dernier dérange alors qu’il n’y aurait aucun lien avec la crise du Covid-19.

Une commande inquiétante

Des drones dans les rues, cela avait été vu en Espagne à la mi-mars, puis la pratique s’est installée en France. Un objectif : faire respecter le confinement en diffusant des messages à la population. Le 12 avril 2020, le Bulletin officiel des annonces des marchés publics (BOAMP) a publié un appel d’offres public concernant une commande de 651 drones. Or, cet appel est celui du Service de l’achat, des équipements et de la logistique de la sécurité intérieure (SAELSI).

Évidemment, une telle nouvelle alimente les suspicions et autres craintes. Et si ces nouveaux drones avaient pour objectif d’intensifier la surveillance des Français durant le confinement ? En réalité, il s’agit bien de surveillance et de renseignement mais cela n’aurait aucun lien avec l’actuelle épidémie de Covid-19. Une donnée très importante tend à le prouver : l’appel concerne une commande sur une durée de deux ans. Par ailleurs, le ministère de l’Intérieur, interrogé par Libération, a confirmé cet absence de lien.

Selon un article publié par Le Monde, les industriels français s’insurgent face à cet appel d’offres estimé à presque 4 millions d’euros. Selon les détracteurs, cette commande favoriserait un peu trop le numéro un chinois du secteur, à savoir la célèbre société DJI (Da Jiang Innovation). De plus, les industriels français évoquent un manque de précautions en matière de cybersécurité. En effet, acquérir autant de drones d’une marque chinoise pourrait comporter des risques non négligeables.

drone DJI
Les industriels français s’inquiètent d’une trop grande part de drones du numéro un chinois DJI.
Crédits : Florian-Media / Pixabay

Quels types de drones ?

Le document publié par le BOAMP donne le détail de la nature des 651 drones. Sur ce total, 565 appartiennent à la catégorie des micro-drones, c’est-à-dire de moins d’un kilogramme. Malgré leur petite taille, ceux-ci pourront filmer à une distance de 100 mètres avec zoom x6. De plus, ils bénéficieront d’une autonomie de 25 minutes.

Citons également 66 drones dits de “capacité nationale”, plus imposants et plus performants. Ces engins affichent 8 kg sur la balance et sont en capacité de filmer à 500 mètres de distance avec une caméra thermique. Enfin, la commande fait mention d’une vingtaine de nano-drones embarquant un capteur photo VGA et un capteur thermique.