in

Depuis le mois d’avril, des élites russes profiteraient d’un vaccin expérimental contre la Covid-19

Crédits : Tumisu / Pixabay

De nombreux chefs d’entreprises et responsables politiques russes ont eu accès à un vaccin expérimental contre la Covid-19, selon le site Bloomberg. L’opération, peut-on lire, aurait eu lieu au mois d’avril.

Alors que le monde moderne est en train d’essuyer l’une des pires pandémies de son histoire, une véritable course au vaccin se joue en sous-sol, avec à la clé un réel avantage sur le plan géopolitique. Dans cet esprit, plusieurs nations n’hésitent pas à forcer le développement de leurs traitements.

L’armée chinoise, par exemple, a reçu au début du mois le feu vert pour utiliser un premier vaccin expérimental contre la Covid-19. Développé par la société CanSino Biologics, il n’a pourtant pas encore passé la phase 3 des essais cliniques.

L’élite russe vaccinée

La Russie est également concernée. Plusieurs sources affirment en effet que l’élite du pays a déjà pu bénéficier d’un vaccin expérimental, rapporte Bloomberg.

Ainsi, dès le mois d’avril, de hauts dirigeants d’entreprises ainsi que des magnats milliardaires et des représentants du gouvernement auraient commencé à se faire vacciner par l’Institut Gamaleya, financé par l’État, à Moscou.

Ce programme permettant de vacciner des volontaires reste légal en Russie. Plusieurs centaines de personnes seraient impliquées. Bloomberg en a contacté plusieurs dizaines mais toutes ont souhaité rester anonymes. L’une d’elles, un cadre supérieur, leur a tout de même signalé n’avoir subi aucun effet secondaire. D’autres, au contraire, ont déclaré avoir eu un peu de fièvre et des douleurs musculaires.

Mais certains dirigeants de grandes entreprises auraient déclaré avoir refusé l’offre en raison de problèmes de santé. Un autre aurait décidé de ne pas participer après que son médecin lui eut dit qu’il faudrait au moins un an pour évaluer les risques du nouveau vaccin.

De son côté, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, qui s’est lui-même rétabli du Covid-19 après avoir été hospitalisé en mai, a affirmé ne pas connaître les noms de ceux qui avaient bénéficié du vaccin.

En outre, il a également démenti l’information selon laquelle Vladimir Poutine, l’actuel Président russe, en aurait aussi bénéficié. « Ce ne serait probablement pas une bonne idée d’utiliser un vaccin non certifié sur le chef de l’État », a-t-il réagi.

covid-19 vaccin
Coronavirus : des milliardaires russes ont eu accès à un vaccin expérimental. Crédits : Ri_Ya/Pixabay

« Ceux qui le prennent le font à leurs propres risques »

Le vaccin Gamaleya a officiellement déjà passé les phases 1 et 2 des essais cliniques. Selon le chef du Russian Direct Investment Fund, Kirill Dmitriev, qui finance l’Institut, les essais de phase 3 doivent débuter le 3 août prochain. Des milliers de sujets en Russie, en Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis seront alors vaccinés et suivis pendant plusieurs mois pour véritablement évaluer l’innocuité et l’efficacité du traitement.

Autrement dit, cela signifie que celles et ceux qui ont été vaccinés depuis le mois d’avril n’ont aucune certitude quant à la réelle efficacité du vaccin. « Ceux qui le prennent le font à leurs propres risques », a déclaré Sergey Netesov, ancien cadre de Vector, un centre de virologie géré par l’État à Novossibirsk, en Sibérie.

À ce jour, la Russie a signalé plus de 782 000 cas de Covid-19, pour un peu plus de 12 500 décès.