in

Des images ultra précises du cerveau de la mouche !

Capture vidéo : HHMI Howard Hughes Medical Institute

Un cliché numérique 3D en haute résolution du cerveau d’une mouche a été immortalisé par des chercheurs en neurologie. L’image ne parlerait pourtant pas au commun des mortels ! Pourquoi avoir pris un tel cliché ?

« Ces petits insectes sont capables d’apprendre, de se souvenir. Ils savent distinguer les endroits sûrs des endroits dangereux. Ils ont des séquences élaborées de parade nuptiale et de toilettage », explique Davi Bock, neuro-scientifique à l’Institut médical Howard Hughes (États-Unis).

Le chercheur et son équipe sont à l’origine de l’image la plus détaillée ayant jamais existé d’un cerveau de mouche femelle adulte. L’image – comportant une foule de détails intéressants pour les initiés – a été obtenue à l’aide de deux microscopes électroniques à grande vitesse. Pas moins de 7062 tranches de cerveau ont été assemblées pour un total de 21 millions d’images !

Le fait est que l’image finale (visible dans la vidéo en fin d’article) est si détaillée qu’il est possible de cartographier les circuits du cerveau de la mouche, alors que celui-ci est en réalité plus petit qu’une simple graine de sésame ! De plus, ce même cerveau ne contient pas plus de 100 000 neurones.

L’équipe de Davi Bock s’est par ailleurs intéressée à une région spécifique du cerveau de la mouche, liée à la mémoire et à l’apprentissage, mais également à des neurones qualifiés de « neurones olfactifs de projection ». Grâce aux images, les chercheurs ont pu déterminer que ces neurones formaient un ensemble plus complexe que nous le pensions, et ce en compagnie d’autres neurones comme les « cellules de Kenyon ».

Les chercheurs à l’origine des images désirent qu’elles donnent la possibilité à la Science de comprendre la manière avec laquelle la mouche associe les odeurs à la notion de récompense ou à la punition, entre autres. Une vingtaine de groupes de recherche ont récupéré les images afin d’enquêter sur l’esprit de la mouche à différents niveaux. Nul doute que l’on entendra encore parler du cerveau des mouches dans un avenir assez proche !

Sources : EngadgetFutura Sciences

Articles liés :

Ils ont maintenu en vie des cerveaux de cochons séparés de leur corps

De minuscules cerveaux humains se sont développés chez les souris

Des cerveaux fossilisés d’anciennes créatures marines découverts dans le nord du Groenland