in

Une arène de l’époque romaine découverte en Turquie

Crédits : Prof. Mehmet Umut Tuncer

Une équipe d’archéologues fouille actuellement les vestiges d’une arène datant de l’époque romaine en Turquie. D’après eux, près de 20 000 spectateurs pouvaient assister à des combats de gladiateurs et d’animaux sauvages dans cette enceinte.

Nous sommes à l’été 2020, sur les collines de l’ancienne ville de Mastaura, dans la province d’Aydın, à l’ouest de la Turquie. Après autorisation du ministère turc de la Culture et du Tourisme, une équipe dirigée par l’archéologue Mehmet Umut Tuncer entame des fouilles archéologiques dans la région. Très vite, les chercheurs isolent d’immenses pierres apparaissant hors du sol. D’octobre à décembre, ils abattent les buissons et arbres aux alentours pour finalement révéler les vestiges d’une ancienne arène.

Entre 15 000 et 20 000 personnes dans l’arène

D’après les premières analyses, la structure aurait été construite il y a environ 1800 ans, pendant la dynastie Severan. À cette époque, sous l’impulsion des administrateurs romains, la ville de Mastaura s’était déjà bien développée sur le plan économique.

Une grande partie de la structure souterraine de l’arène est bien préservée, “comme si elle venait d’être construite“, notent les archéologues. De nombreuses structures au-dessus du sol se sont effondrées au fil des ans, mais il est toujours possible d’identifier “certaines des rangées de sièges, l’amphithéâtre ou encore les murs de soutènement à l’extérieur du bâtiment”, ont-ils déclaré.

D’après leurs estimations, entre 15 000 et 20 000 personnes pourraient entrer dans l’arène à l’époque. À titre de comparaison, le célèbre Colisée de Rome accueillait environ 50 000 personnes.

Construite vers 70 apr. J.-C, la structure était plus grande dans l’ensemble. Ses murs extérieurs mesurent encore environ 48 mètres, quand ceux de l’arène de Mastaura ne dépassent pas les 25 mètres de haut. L’arène centrale du Colisée mesurait quant à elle environ 87 mètres sur 55, quand celle de Mastaura mesurait environ 40 mètres sur 30.

arène turquie
Les arches extérieures toujours debout. Crédits : Mehmet Umut Tuncer

Toutefois, les batailles de gladiateurs et les combats d’animaux sauvages de Mastaura Arena sur lesquels les gens pariaient étaient probablement aussi sanglants que ceux du Colisée. L’arène proposait aussi des “salles d’attente” pour les combattants et des salles de divertissement pour les spectateurs privés.

Il n’y a pas d’exemple antérieur d’un tel amphithéâtre en Anatolie [également connue sous le nom d’Asie Mineure] et dans ses environs immédiats“, ont déclaré les chercheurs. “Aussi, l’arène attirait probablement des spectateurs de partout, y compris des anciennes villes d’Anatolie occidentale d’Aphrodisias, d’Éphèse, de Magnésie, de Milet et de Priène“, venus spécialement pour assister à ces spectacles sanglants.