in

Covid-19 : quels sont les lieux où le virus se propage le plus en France ?

Crédits :Deagreez / iStock

Maison, bars, restaurants… une vaste étude française dirigée par l’épidémiologiste Arnaud Fontanet nous révèle quels sont les lieux les plus à risques pour la contamination au Covid-19 dans notre pays.

Dans le cadre d’une étude publiée dans la revue Nature publiée en novembre dernier, des chercheurs avaient analysé les déplacements de 98 millions d’Américains durant la première vague épidémique. L’idée : déterminer les lieux de fréquentation où il y a le plus de risques de contracter le nouveau coronavirus. Les résultats avaient alors pointé du doigt les restaurants, les cafés, les salles de sport, les hôtels et autres établissements religieux. Ces travaux, on vient de le dire, ne concernaient que les États-Unis. Mais qu’en est-il de la France ?

Pour le savoir, l’épidémiologiste Arnaud Fontanet, membre du Conseil scientifique du gouvernement de Jean Castex, a mené une vaste enquête, interrogeant plus de 25 000 françaises et français touchés par le virus. Ces travaux seront publiés dans quelques jours, mais Europe 1 vient de nous livrer les principaux enseignements à retenir.

Le repas familial, moment le plus à risque

Alors, quels sont les lieux de contamination les plus fréquemment cités en France ? Premièrement, la maison. C’est en effet au sein du foyer familial que l’on attrape le plus le nouveau coronavirus (deux tiers des contaminations), via le conjoint ou la conjointe ou les enfants. Les transferts d’agents pathogènes se font le plus souvent au cours des repas, apprend t-on également.

À l’extérieur du foyer, les contaminations sont ensuite les plus nombreuses lors des contacts avec la famille élargie, les collègues sur le lieu de travail, et enfin les amis. Autant de personnes avec qui nous sommes naturellement moins susceptibles de porter un masque protecteur.

Toujours selon cette étude, la fréquentation des restaurants, bars et autres salles de sport multiplient aussi les risques d’infections. Ce point fait donc écho aux résultats de l’étude américaine publiés il y a quelques semaines. Notez qu’une partie de l’étude française ayant été menée pendant le confinement, l’épidémiologiste suppose dans son rapport que « beaucoup de contaminations dans les bars et restaurants sont dues à des événements clandestins« .

D’après les résultats, en revanche, le fait de fréquenter les commerces n’augmenterait pas les risques d’infection au Covid.

covid
Crédits : Free-Photos/pixabay

Autre facteur déterminant : 94% des malades interrogés ont expliqué s’être isolés trop tardivement du reste du monde. Or, nous savons que le risque de contamination au Covid-19 est beaucoup plus important durant les premières phases de la maladie, avant même que ne se manifestent les premiers symptômes.

Enfin, l’étude nous révèle que les professions les plus touchées par le virus sont les commerciaux, les personnels de santé, les cadres administratifs, les ouvriers et les chauffeurs. Les enseignants, de leur côté, ont été plus épargnés.