in

Covid-19 : en Inde, des singes dérobent du sang de personnes contaminées !

Crédits : sarangib / Pixabay

Connus pour être des chapardeurs nés, les macaques commettent souvent de petits larcins. Les touristes qui se rendent en Asie en savent quelque chose. En Inde, des primates ont récemment dérobé des échantillons de sang de personnes atteintes du Covid-19. Et cette mésaventure aurait pu avoir de terribles conséquences…

Des images devenues virales

Meerut est une ville de 1,5 millions d’habitants située dans l’État le plus peuplé de l’Inde : l’Uttar Pradesh. Comme le révèle The Indian Express dans un article du 29 mai 2020, des macaques ont dérobé les affaires d’un technicien de laboratoire se déplaçant sur le campus du Lala Lajpat Rai Medical College.

Le fait est que ce larcin est loin d’être anodin. En effet, le technicien en question transportait avec lui les échantillons de sang de trois patients Covid-19 en cours de traitement ! Un des singes s’est enfui dans un arbre avec des kits de collecte d’échantillons puis les a mâché. Par la suite, les images de ce singe sont devenues virales sur les réseaux sociaux (voir ci-dessous).

Une population peu rassurée

Selon Dheeraj Raj, directeur du Lala Lajpat Rai Medical College, les boîtes d’échantillons ont finalement été récupérées. Heureusement, celles-ci n’ont pas été endommagées. L’intéressé a donc expliqué qu’il n’y avait aucun risque de contamination ou de propagation. Toutefois, le campus étant également une zone résidentielle, les riverains craignent tout de même que les singes aient renversé des échantillons et que le risque de contamination soit bien réel. En attendant, le technicien a été verbalisé pour avoir transporté ainsi de tels échantillons. De plus, il a également été accusé d’avoir enregistré et publié la vidéo avant d’informer les autorités.

Néanmoins, cet incident semble avoir été noyé dans les annonces faites le 30 mai 2020 concernant l’assouplissement d’un confinement ayant eu beaucoup de mal à se mettre en place. Or, ce début de déconfinement intervient alors que l’Inde bat régulièrement des records quotidiens de contaminations. Il semble que ce pays soit très pressé de redémarrer son économie à l’arrêt depuis la fin du mois de mars. En effet, en ce moment, si l’Amérique du Sud et plus précisément le Brésil inquiètent grandement, l’Inde n’est pas en reste. Et pour cause, ce pays compte pour l’instant plus de 200 000 cas pour près de 6 000 décès.