in ,

Covid-19 : des “couloirs touristiques” en Europe pour sauver les grandes vacances d’été ?

Crédits : Pexels

Comme chacun sait, la crise du Covid-19 frappe de plein fouet l’industrie du tourisme. Récemment, les ministres du Tourisme de l’Union Européenne se sont réunis afin de trouver des solutions pour cet été concernant les pays les moins touchés par le coronavirus. Pour la France, la situation est plutôt compliquée.

Sauver la saison d’été

Actuellement, aucun vaccin contre le Covid-19 n’est prêt mais une question subsiste en Europe : est-il possible de sauver la saison touristique d’été ? Selon un communiqué de presse publié le 27 avril 2020, les ministres du Tourisme des pays de l’Union Européenne ont réfléchi à la question dans le cadre d’une visioconférence pilotée par le Conseil Européen. Rappelons au passage que l’enjeu économique est conséquent. En effet, à l’échelle de l’UE, le secteur du tourisme représente 10,3% du PIB ainsi que 11,7% des emplois.

L’objectif ? Étudier la possibilité de mettre en place des “couloirs touristiques” entre les pays les moins impactés par le Covid-19. A également été évoquée la possibilité pour les touristes non-infectés par le coronavirus de passer les frontières. Dans tous les cas, ceci impliquera la création de “passeports de santé” prouvant le bonne santé des touristes lors de leur entrée dans un autre pays.

Certains pays mieux lotis

Pour l’instant, les ministres ont évoqué un couloir touristique entre la Slovaquie, la Croatie et la République Tchèque. Il est vrai que ces trois pays affichent un bilan Covid-19 assez faible. En revanche, pour certains pays très touchés tels que la France, l’Espagne et l’Italie, les choses se compliquent. En effet, ces pays sont tout simplement exclus de toute possibilité de ce genre. En ce qui concerne le Portugal, les autorités font face à un nombre élevé d’infections et tentent de limiter les dégâts. Toutefois, ce pays se trouve pour l’instant en marge d’une telle mesure tant que sa situation n’a pas évolué.

Comme l’explique le quotidien italien La Repubblica, une société locale tente de trouver des solutions plutôt osées. Celle-ci propose l’installation de boxs en Plexiglas sur les plages afin d’assurer une distance de sécurité entre les familles. Toutefois, il est permis de douter qu’une telle entreprise puisse séduire à la fois les décideurs et les touristes.

plage tourisme
Crédits : Michal Jarmoluk / Pixnio

Des discutions en marge de l’UE

Si la visioconférence des ministres du Tourisme des pays de l’Union européenne n’a pas satisfait l’ensemble des parties, certains pays ont joué leur carte indépendamment du Conseil Européen. Citons par exemple l’Autriche et l’Allemagne, désirant rouvrir leurs frontières dés le 15 juin. Les pays Baltes (Lituanie, Lettonie, Estonie) ont déjà stoppé les contrôles à la douane. Par ailleurs, la France et le Royaume-Uni discutent actuellement d’un accord bilatéral permettant d’éviter la quarantaine des touristes britanniques visitant la France et vice-versa.

D’autres pays ont bien avancé comme la Grèce, ayant déjà passé un accord avec Israël. Il s’agit d’accueillir un million de touristes israéliens dans des conditions sanitaires irréprochables. D’ailleurs, la Grèce discute actuellement avec d’autres pays pour trouver des ententes similaires.