in

Comment une société pharmaceutique a-t-elle pu propager le Covid-19 aux États-Unis ?

Crédits : iStock

Alors que le coronavirus Covid-19 fait actuellement des ravages aux États-Unis, certains s’intéressent à la manière dont celui-ci s’est propagé. À la fin du mois de février 2020, le congrès annuel d’une importante société pharmaceutique a, semble-t-il, favorisé la propagation du virus dans plusieurs États américains.

Un congrès annuel qui tombe mal

Il y a peu, nous évoquions le fait que la contamination des États-Unis au Covid-19 s’était faite en février. Or, il s’avère que l’épidémie est arrivée d’Europe et non d’Asie. Il est vrai qu’il est toujours intéressant de reconstituer l’itinéraire d’un virus afin de comprendre comment celui-ci s’est propagé.

Selon un article publié par le New York Times le 12 avril 2020, une entreprise pharmaceutique a largement contribué à la propagation du Covid-19 sur le sol américain. Il s’agit de Biogen, une société spécialisée dans les biotechnologies. Le fait est que, fin février, cette société a organisé son congrès annuel. Lors de cet événement, pas moins de 175 personnes arrivant des quatre coins des États-Unis se sont rassemblées.

Un véritable fiasco

Le congrès en question s’est déroulé à Boston (Massachusetts), plus précisément à l’hôtel Marriott Long Wharf. L’événement a duré deux jours, durant lesquels les participants ont partagé plusieurs repas et ont abondamment échangé poignées de mains et autres accolades. Par ailleurs, l’ambiance était particulièrement à la fête. En effet, les recettes sont très bonnes pour Biogen qui a grandement progressé dans l’élaboration d’un médicament visant à traiter la maladie d’Alzheimer. Par ailleurs, des collaborateurs européens ont également participé au congrès.

Après ces deux jours de fête, les participants ont regagné leur domicile. Ceux-ci ont décollé vers au moins six États américains dont l’Indiana, le Tennessee ou encore la Caroline du Nord. D’autres sont partis vers des pays étrangers dont l’Autriche, l’Allemagne, l’Argentine ou encore la Norvège. Six semaines plus tard, l’État du Massachusetts comptait à lui seul 99 personnes infectées parmi les employés de Biogen et leurs proches. Or, 70 des 92 premiers cas détectés dans cet État sont directement liés au fameux congrès.

poignée de mains
Crédits : Peakpx

Une tentative de rachat

Pour de nombreux observateurs, Biogen aurait dû annuler ce congrès auquel ont participé des collaborateurs européens. En effet, tout le monde savait que l’Europe était déjà assez touchée par l’épidémie de Covid-19. Par ailleurs, si durant le deuxième jour du congrès les poignées de mains et les accolades se sont faites beaucoup plus rares, il était déjà bien trop tard.

Depuis cette mésaventure, Biogen tente de se racheter une image en participant à la lutte contre le Covid-19. Dans un premier temps, la société a fait un don de 10 millions de dollars pour acquérir des tests de dépistage. Il est également question de dons d’équipements et de repas destinés au personnel soignant des hôpitaux. Par ailleurs, Biogen s’est associé avec la société Vir Technology afin de chercher activement un traitement.