in

Chine : un village placé à l’isolement à cause de la peste bubonique !

Crédits : Public Domain

Un petit village situé dans la province de Mongolie-Intérieure (Chine) vient d’être mis en isolement. Cette mesure fait suite au décès d’une personne atteinte par la peste bubonique. Sur la trentaine de villageois, aucun n’a été testé positif mais tout le monde est en quarantaine. Il s’agit du deuxième cas de peste bubonique depuis le début de l’année en Chine, qui plus est dans la même région.

Un village entier en quarantaine

Il faut savoir que la peste noire est la forme la plus fréquente de peste en milieu naturel. Le plus souvent, l’infection se produit après la morsure d’une puce infectée par la bactérie Yersinia pestis provenant d’un rat ou autre petit mammifère. La peste bubonique est célèbre pour avoir ravagé le bassin méditerranéen à partir du Ve siècle (peste de Justinien) et décimé environ un tiers de la population européenne au milieu du XIVe siècle (peste noire).

Comme l’explique CNN dans un article du 7 aout 2020, un cas mortel de peste bubonique a récemment été rapporté dans le village de Suji Xincun en Mongolie-Intérieure (Chine). L’homme est mort d’une insuffisance cardiovasculaire. Rappelons que des gonflements douloureux du système lymphatique, de la toux et de la fièvre font partie des symptômes de la peste.

Les autorités sanitaires de la ville de Baotou indiquent dans un communiqué avoir mis le village en isolement. Pas moins de 35 personnes sont en quarantaine. Parmi elles, 9 auraient côtoyé le malade et les 26 restantes seraient des contacts secondaires. Par ailleurs, des mesures de désinfection quotidiennes sont aujourd’hui en vigueur. L’objectif ? Éviter la propagation de cette maladie mortelle dans toute la région.

bactérie peste 2
La bactérie Yersinia pestis responsable de la peste bubonique
Crédits : CDC / Wikipedia

Un deuxième cas depuis début 2020

Rappelons que la peste bubonique peut être traitée aisément avec de simples antibiotiques. Toutefois, il incombe qu’un diagnostic soit rapidement établi. Surtout, la prise du traitement doit absolument se faire dans les heures suivant la contamination. À Suji Xincun, l’infection ne concerne aucun autre autre villageois, en tout cas pour l’instant. En revanche, il s’agit du deuxième cas de peste bubonique en Chine depuis le début de l’année. Dans la ville de Bayannur, également en Mongolie-Intérieure, un berger avait été hospitalisé en juillet 2020. Toutefois, celui-ci a été tiré d’affaire.

La peste bubonique est une maladie très ancienne. En 2018, des chercheurs de l’Institut Max-Planck publiaient une étude affirmant que la celle-ci était déjà présente il y a 4 000 ans. Toutefois, il faut savoir que celle-ci n’a pas complètement disparu de la surface de la Terre. De plus, bien qu’il n’y ait plus d’épidémie, l’OMS signale une résurgence de cas (1 000 à 2 000 par an). Ainsi, la peste bubonique est aujourd’hui classée comme étant une maladie ré-émergente.