in ,

La peste bubonique existait déjà il y a 4 000 ans !

Crédits : V.V. Kondrashin and V.A. Tsybin

Une équipe de chercheurs annonce avoir identifié deux victimes de la peste grâce à des dépouilles vieilles de 3 800 ans. La découverte a été faite dans la région de Samara, en Russie, et repousse de 1 000 ans l’âge supposé de la peste bubonique.

La maladie ferait ainsi des ravages chez l’homme depuis quatre millénaires. Celle-ci aurait en effet causé la mort de deux personnes enterrées depuis 3 800 ans, récemment découvertes dans la région de Samara, située entre Moscou et la frontière kazakhe. L’étude, publiée dans la revue Nature Communications, nous dit que les deux victimes ont succombé à la bactérie Yersinia pestis. « Cette souche est la plus ancienne séquencée à ce jour qui contienne les facteurs de virulence considérés comme caractéristiques de la peste bubonique », ont indiqué les chercheurs dans un communiqué de l’Institut Max-Planck d’histoire de l’humanité à Iéna (Allemagne).

La souche est par ailleurs la même que pour certaines des épidémies parmi les plus mortelles de notre histoire : la peste de Justinien, qui ravagea le bassin méditerranéen à partir du 5e siècle, et la peste noire au Moyen Âge​, qui faucha un bon tiers de la population européenne au milieu du 14e siècle. N’oublions pas non plus la peste de Chine ayant sévi dans les années 1890-1910. Si les tristes exploits de ce bacille sont bien connus des historiens, les débuts de la peste bubonique restent encore mystérieux. Nous savons néanmoins aujourd’hui qu’il sévissait déjà à l’âge de bronze.

Rappelons que la maladie continue de toucher des populations autour du monde aujourd’hui. En 2013, un chercheur américain, Thomas Butler, avait recensé 21 725 cas de peste dans le monde, dont 1 612 mortels, entre 2000 et 2009, en premier lieu « dans des pays africains touchés par la pauvreté et les troubles civils ».

Plus récemment, un jeune garçon de l’Idaho aurait également contracté la peste – le premier cas humain dans l’état depuis plus de deux décennies. Christine Myron, porte-parole du département de la santé du district central, a déclaré mercredi dernier que l’enfant – qui n’a pas été identifié publiquement – est rentré chez lui dans le comté d’Elmore et qu’il « se porte bien » après avoir reçu des antibiotiques à l’hôpital.

Les symptômes de la peste bubonique et pneumonique sont similaires et comprennent des maux de tête, de la fièvre et des frissons, et une extrême faiblesse. Sarah Correll, épidémiologiste, a déclaré dans un communiqué que la peste pouvait être transmise aux humains lorsqu’ils étaient mordus par des puces infectées.

« Les gens peuvent réduire leur risque en traitant leurs animaux de compagnie contre les puces et en évitant tout contact avec la faune », dit-elle. Pour aider à prévenir la peste, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) recommandent notamment de réduire l’habitat des rongeurs autour de votre maison, de votre lieu de travail et de vos zones de vie, mais aussi de porter des gants si vous manipulez des animaux potentiellement infectés. Il aussi préconisé d’utiliser un répulsif si vous pensez que vous pourriez être exposé aux puces des rongeurs lors d’activités telles que le camping ou la randonnée.

Source