in

Chine : trois léopards s’échappent, le parc animalier tarde à donner l’alerte

Crédits : JuniorMP/Pixabay

Il y a quelques jours, trois léopards d’un parc-safari situé près de la ville de Hangzhou, en Chine, se sont échappés. Deux ont depuis été retrouvés, mais ce lundi, le troisième était encore activement recherché. Le parc animalier croule quant à lui sous les critiques pour avoir tardé à donner l’alerte.

Pour un zoo, laisser échapper un léopard est inquiétant. En perdre trois et ne pas avertir les locaux pendant des jours, c’est encore autre chose. Tel fut pourtant le choix des responsables d’un parc-safari retrouvé près de la ville de Hangzhou, à l’est de la Chine. Ils ont finalement admis en fin de semaine dernière que trois de leurs animaux s’étaient enfuis dans les collines voisines. Pour l’heure, on ignore comment.

“C’était beaucoup plus gros qu’un chat”

Depuis, l’établissement fait face à une vague d’indignation. Le gouvernement a placé l’un des cadres supérieurs du zoo sous enquête criminelle et les fonctionnaires ont promis une enquête.

Pourquoi avoir tardé à prévenir les habitants ? L’explication du parc est qu’ils ne voulaient pas les effrayer. “Compte tenu du fait que les jeunes léopards évadés n’étaient pas très agressifs et craignant que la divulgation de l’affaire ne déclenche la panique, nous n’avons pas rapidement divulgué la nouvelle“, peut-on lire dans un communiqué publié samedi après que le gouvernement local ait confirmé l’évasion et averti les résidents.

Selon des informations chinoises, plusieurs habitants ont raconté avoir repéré les félins pendant au moins une semaine avant que les autorités locales ne sonnent l’alerte. Zhu Caifeng, un producteur de thé, en a repéré un dans un champ début mai. “Au début, je pensais que c’était une sorte de chat, mais quand j’ai regardé de plus près, les dimensions n’étaient pas correctes“, a-t-il déclaré au Shanghai Observer. “C’était beaucoup plus gros qu’un chat“.

M. Zhu a gardé son sang-froid et continué à travailler dans ses champs après le départ du félin. L’homme a fait une autre observation le lendemain. Soucieux à l’idée que l’animal s’attaque à quelqu’un, il a finalement partagé une photo de l’animal sur WeChat, le service de médias sociaux chinois. Très vite, l’affaire a pris de l’ampleur.

léopards
Crédits : Patrizia08/pixabay

Un dernier léopard en fuite

Entre-temps, les équipes de recherche ont scruté les collines de la région depuis les airs munis de fléchettes pour endormir les animaux, accompagnées par un dispositif cynophile au sol. À ce jour, deux léopards sur trois ont été retrouvés, et jusqu’à présent, aucune attaque n’a été rapportée. Au cas où, plusieurs sites d’information chinois ont proposé quelques conseils sur l’approche à tenir en cas de rencontre avec le dernier léopard errant.

Concrètement, les conseils sont les suivants : ne les regardez pas droit dans les yeux et ne paniquez pas. Si malgré tout vous êtes attaqué, votre unique chance de survie sera d’enfoncer votre poing dans la gorge de l’animal.

Les parcs animaliers chinois font régulièrement l’objet de critiques pour les conditions de vie des animaux, mais également pour des incidents imputés à des règles jugées trop laxistes. Le mois dernier, la presse locale avait rapporté qu’un tigre de Sibérie s’était notamment retrouvé face à un paysan dans un village frontalier de la Russie avant de l’attaquer.