in

Charbon : 42% des centrales du monde ne seraient pas rentables !

Crédits : Pexels

Certains pays ont entamé une transition énergétique afin de faire diminuer les effets du dérèglement climatique. En revanche, la récente enquête d’un groupe de réflexion a fait l’effet d’une bombe : presque la moitié des centrales à charbon ne seraient pas rentables.

Transition énergétique et innovation

Dans une optique de développement durable afin de prendre enfin le virage nécessaire face au réchauffement climatique, des mesures sont prises en matière de transition énergétique. Certains pays cherchent d’ailleurs à devenir autonomes d’un point de vue énergétique, tout en utilisant seulement des ressources propres. La question s’est récemment posée de savoir si le monde pouvait atteindre 100 % d’énergies renouvelables en 2050.

La recherche s’est aussi attelée à trouver des solutions technologiques pour produire de l’énergie différemment. Citons quelques innovations telles que la centrale solaire flottante installée en 2015 au Japon par la société française Ciel et Terre. Il y a également ces recherches menées au Japon afin de construire des générateurs électriques – pour à terme remplacer les centrales nucléaires – issus d’un système pouvant imiter la torpille, un poisson ayant la capacité de produire de l’électricité comme moyen de défense ou de prédation.

Les centrales au charbon, un désastre !

Le fait est qu’avec le temps, les centrales à charbon – une énergie fossile bon marché – sont devenues plus qu’un fardeau environnemental. En effet, si ces lieux sont depuis longtemps connus pour générer une importante pollution, leur viabilité économique ferait désormais défaut.

Le groupe de réflexion Carbon Tracker a publié une nouvelle enquête le 30 novembre 2018. Celui-ci a expliqué que sur les 6 685 centrales de notre planète fonctionnant au charbon, pas moins de 42 % ne font aucun profit. Une incroyable prévision a également été livrée : en 2040, cette part pourrait atteindre les 70 % !

Crédits : Public Domain Pictures

Il s’avère que les réglementations mondiales sur les énergies fossiles deviennent de plus en plus nombreuses. Ainsi, les entreprises hésitent davantage à utiliser le charbon. Par ailleurs, les futures centrales éoliennes et solaires terrestres coûteront moins cher que l’entretien des centrales au charbon existantes !

Cela avait déjà été annoncé par Carbon Tracker dans un rapport de 2017. Cette autre enquête avait également souligné le fait que les pays de l’UE y gagneraient financièrement à fermer leurs centrales à charbon, plus particulièrement des pays tels que l’Allemagne, la Pologne, la République tchèque ou encore l’Espagne.

Source

Articles liés :

Le nouveau rapport (très) alarmant de l’ONU sur le climat

Le charbon, ressource la plus polluante, mais aussi la plus utilisée !

Pourquoi le Japon a décidé de se tourner massivement vers le charbon