in

William Shatner s’envolera dans l’espace mercredi

Crédits : Blue Origin/Paramount Pictures

William Shatner, l’acteur qui a interprété le célèbre Capitaine Kirk de la série de science-fiction Star Trek, diffusée dès 1966, s’envolera dans l’espace ce mercredi 13 octobre 2021 à bord du vaisseau New Shepard de Blue Origin. Âgé de 90 ans, il deviendra à l’occasion la personne la plus âgée à se rendre dans l’espace.

L’acteur William Shatner, de la célébrité Star Trek, Audrey Powers, vice-présidente des missions et des opérations aériennes chez Blue Origin, Chris Boshuizen, co-fondateur de la société d’observation de la Terre Planet Labs, et Glen de Vries, de chez Dassault Systèmes, formeront l’équipage du deuxième vol en équipage de la société Blue Origin. Le vol décollera depuis l’ouest du Texas ce mercredi 13 octobre à 15 h (heure française). Le vol devait initialement avoir lieu ce mardi, mais il a dû être repoussé pour des raisons météorologiques.

Ce nouveau vol fera de Shatner la personne la plus âgée à atteindre l’espace, dépassant le record établi en juillet par la pionnière de l’aviation Wally Funk, âgée de 82 ans, également invitée par Jeff Bezos à vol à bord du New Shepard. La personne la plus âgée à avoir atteint l’espace orbital reste John Glenn. Le 16 janvier 1998, il avait intégré la mission STS-95 navette spatiale Discovery à l’âge de 77 ans.

Le “Capitaine Kirk” et son équipage s’envoleront un peu moins de trois mois après le premier vol en équipage du New Shepard, qui avait transporté Jeff Bezos et trois autres passagers à plus de 107 kilomètres d’altitude.

blue origin nasa jeff bezos
L’intérieur de la dernière capsule New Shepard. Crédits : Blue Origin

Des problèmes de sécurité avec le New Shepard ?

Ce vol interviendra également quelques jours seulement après la publication d’un essai fulgurant publié par une vingtaine d’employés actuels et anciens de la société Blue Origin, évoquant des des attitudes sexistes et un manque d’engagement de la société envers l’avenir de la planète.

Dans cet essai, les auteurs ont également souligné des problèmes de sécurité avec le New Shepard. «De l’avis d’un ingénieur qui a signé cet essai, Blue Origin a eu de la chance que rien ne se soit produit jusqu’à présent», pouvait-on notamment lire. Beaucoup d’auteurs de cet essai ont également souligné qu’ils ne prendraient jamais le risque de voler à bord de ce véhicule.

La Federal Aviation Administration (FAA) a depuis réagi suite à la publication de cet essai, assurant prendre “très au sérieux” chacune de ces allégations. Une enquête sera bientôt ouverte. De son côté, la société assure, par le biais de l’un de ses porte-parole, que le New Shepard «est le véhicule spatial le plus sûr jamais conçu ou construit», peut-on lire dans Space.com.