in

Au Chili, une ancienne comète pourrait avoir transformé le sable en verre

comète atacama
Crédits : grebmot/pixabay

Selon une étude, de mystérieux morceaux de verre tordu éparpillés dans le désert d’Atacama au Chili pourraient avoir été « façonnés » par une comète ayant explosé dans l’atmosphère terrestre il y a environ 12 000 ans.

Depuis une dizaine d’années, des géologues s’interrogent sur l’origine d’un vaste couloir d’environ 75 kilomètres de long rempli d’éclats de verre noir et vert foncé dans le désert d’Atacama (Chili). Ces éclats, dont certains peuvent atteindre cinquante centimètres de long, se tortillent également en plusieurs formes. Comment expliquer un tel phénomène ?

Il y a quelque temps, un groupe concluait que ces morceaux de verres étaient le résultat d’intenses feux opérés au Pléistocène (à l’époque, la région n’était pas aussi désertique). Dans la revue Geology, une équipe suggérait quant à elle en 2021 que la chaleur intense et les vents produits par l’explosion d’une ancienne comète dans l’atmosphère terrestre ont peut-être transformé le sable en verre de silicate.

Des « minéraux de l’espace »

Pour en arriver à cette hypothèse, les chercheurs ont effectué une analyse chimique de dizaines d’échantillons. À l’intérieur du verre, ils ont isolé des minéraux appelés zircons, dont certains s’étaient décomposés en baddeleyite, un minéral rare d’oxyde de zirconium. Cette « transformation » se produit généralement à des températures supérieures à 1 670°C, autrement dit, à des températures plus chaudes que celles enregistrées dans les incendies de végétation, selon le communiqué.

Au cours de ces analyses, les chercheurs ont également isolé des minéraux qui n’avaient été trouvés auparavant que dans des roches spatiales. Certains, tels que la cubanite et la troilite, étaient similaires à ceux découverts dans des échantillons de la comète Wild 2 collectés par la mission Stardust de la NASA.

comète
Des dépôts de verre ont été trouvés sur cinq sites répartis sur un couloir d’environ 75 km de long. Crédits : Schultz et coll., Géologie, 202

Une explosion il y a 12 000 ans

Enfin, les scientifiques avancent que les « vents » produits par l’explosion d’une telle roche dans l’atmosphère, juste au-dessus de la surface, pourraient expliquer les formes étranges et tordues de ces échantillons. « Pour avoir un effet aussi dramatique sur une zone aussi vaste, il s’agissait d’une explosion vraiment massive« , selon Pete Schultz, de l’Université Brown. « Beaucoup d’entre nous ont vu des boules de feu sillonner le ciel, mais elles ne sont rien comparées à ce que celle-ci aurait été« .

Les chercheurs suggèrent que l’explosion s’est produite il y a environ 12 000 ans. « Coïncidence ou non : cet événement se serait produit à peu près au même moment où nous pensons que la mégafaune a disparu, ce qui est intrigant« , poursuit le chercheur. « Il est également possible que les premiers habitants, qui venaient d’arriver dans la région, aient pu assister à l’événement. Cela aurait été tout un spectacle« .

D’autres études plus poussées pourraient préciser cette estimation et déterminer la taille de la comète.