in

Voici le prochain astéroïde ciblé par le Japon

astéroïde
Crédits: NAOJ

La sonde japonaise Hayabusa-2 est revenue vers la Terre début décembre avec dans sa capsule des échantillons de l’astéroïde Ruygu. Mais ce n’était pas la fin de son voyage. La JAXA cible désormais un nouvel astéroïde récemment photographié par le télescope Subaru.

Le 6 décembre dernier, la sonde Hayabusa-2 revenait sur Terre pour nous livrer plus de deux kilos de matière récoltés sur l’astéroïde Ruygu. Ces échantillons quasiment intacts depuis 4,6 milliards d’années pourraient fournir des indices sur la formation de notre système, mais aussi aider les chercheurs à déterminer le rôle joué par les astéroïdes riches en carbone dans l’apparition de la vie sur Terre.

Ceci étant dit, après nous avoir livré sa capsule, la sonde Hayabusa2 ne s’est pas laissée « happée » par l’attraction gravitationnelle de notre planète. Les responsables de la JAXA, l’agence spatiale japonaise, lui ont en effet programmé un nouvel itinéraire : direction l’astéroïde 1998 KY26, une petite roche d’environ trente mètres de diamètre évoluant entre les orbites de Mars et de la Terre. Il s’agira alors de la première observation rapproché d’un astéroïde à rotation rapide. La rencontre est prévue en 2031.

De passage près de la Terre

En attendant, il était en effet prévu que l’astéroïde s’approche à moins de 0,47 UA de la Terre (une UA équivaut à la distance terre – Soleil, soit environ 150 millions de km) entre le milieu et la fin de ce mois de décembre, offrant une opportunité rare de pouvoir l’observer. Le 10 décembre 2020, des astronomes s’appuyant sur le télescope Subaru (Hawaii) en ont donc profité pour photographier l’objet, aussi petit et faiblement lumineux soit-il, à la demande de l’Institut des sciences spatiales et astronautiques (branche de la JAXA).

astéroïde
Animation réalisée à partir de trois images (sur cinq) capturées lors des observations. Le point lumineux (marqué par deux lignes) se déplaçant de gauche à droite près du centre de l’image est 1998 KY26. Le champ de vision est de 30 x 15 secondes d’arc. Crédits: NAOJ
astroïde
Un modèle 3D par ordinateur de 1998 KY26. Crédits : NASA’s JPL Digital Image Animation Laboratory

Les données de position collectées lors de ces observations seront utilisées pour améliorer la précision des éléments orbitaux de l’astéroïde. Des observations similaires ont été menées avec le Very Large Telescope (VLT) de l’Observatoire européen austral (ESO).

Selon la JAXA, le fait de se rapprocher de ce petit objet pourrait aider les chercheurs à se préparer à d’éventuelles collisions d’objets de taille similaire avec notre planète. Sur son chemin vers 1998 KY26, la sonde japonaise devrait également opérer un survol à grande vitesse d’un autre objet, : l’astéroïde 2001 CC21.

Soulignons enfin que l’Agence spatiale japonaise, galvanisée par le succès de cette mission de retour d’échantillons, vient de voir son budget d’exploration quadrupler pour l’année à venir (l’équivalent de 400 millions d’euros).